Des câlins pour contrer la solitude ?

Deux thérapeutes new-yorkais proposent un remède à la solitude des citadins : des « soirées câlins »!

Des câlins pour contrer la solitude ?
Photo : iStockphoto

Le phénomène des cuddle parties est encore méconnu au Canada. Aux États-Unis, par contre, des milliers de personnes ont déjà adopté ces « soirées câlins » pour combler leur besoin d’affection ou simplement pour nouer des liens d’amitié. Si ces événements attirent des participants d’entre 20 et 60 ans, la plupart sont dans la trentaine, et seuls.

Selon les fondateurs du mouvement, Reid Mihalko et Marcia Baczynski, les vertus du toucher n’ont plus à être vantées : les caresses favoriseraient la libération d’ocytocine, de dopamine et de sérotonine, des hormones et neurotransmetteurs impliqués dans la sensation de bien-être.

Devant la popularité grandissante de ces soirées câlins, ils ont créé un organisme sans but lucratif dont la mission est de former des « facilitateurs certifiés ». Ces animateurs planifient et supervisent les rencontres pour s’assurer que les règles sont respectées, à savoir aucune caresse sans consentement ou sous les vêtements.

La fondation compte actuellement 55 facilitateurs aux États-Unis, en Australie et en Europe. Au Canada, il n’y aurait officiellement qu’une seule certification, à Toronto. D’ici au 10e anniversaire de Cuddle Party, en 2014, les fondateurs ont l’ambition d’atteindre le chiffre de 500 dans le monde.