Des clôtures qui sauvent des vies

Les clôtures que le ministère des Transports installe depuis quatre ans de chaque côté de la route qui traverse la réserve faunique des Laurentides ont déjà les effets escomptés : il n’y a presque plus de collisions entre automobiles et orignaux.

Des clôtures qui sauvent des vies
Photo : MTQ

D’une hauteur de 2,4 m (pdf), elles s’étirent sur 66 km dans les secteurs où ce type d’accidents est le plus fréquent. Elles ont coûté environ 12 millions de dollars. Avant leur installation, de 50 à 75 collisions entre voitures et gros gibier survenaient chaque année.

Pour que les orignaux puissent continuer à circuler librement dans la réserve faunique, Transports Québec a aménagé de larges tunnels sous la chaussée. « Les orignaux s’y sont rapidement habitués », dit le biologiste Yves Bédard, du Ministère.

 

Laisser un commentaire