Des trains sur un volcan

Un chemin de fer à crémaillère : c’est ce que construira dès mars 2010 SNC-Lavalin sur le plus haut sommet de la chaîne de volcans éteints des Puys (1 465 m), dans la région de l’Auvergne, en plein cœur de la France.

Écologiques et silencieux, des trains électriques transporteront jusqu’à 1 200 visiteurs à l’heure par la route qui sert actuellement à la circulation automobile, grâce à un système adapté aux fortes pentes : deux rails avec, en leur centre, un autre rail denté sur lequel s’enclenche une roue motrice. Un système pendulaire permettra aussi aux trains montants d’alimenter en énergie les convois descendants.

Premier projet du genre depuis 100 ans en France, le futur chantier du puy de Dôme vise à redonner au site son naturel d’antan. «Là-haut, ce n’est pas le sommet d’un volcan, c’est un parking de voitures!» dit Louis Roland-Gosselin, vice-président du pôle infrastructures, environnement et transport de SNC-Lavalin en Europe. SNC a aussi prévu d’aménager la gare d’arrivée sous terre et de convertir le stationnement actuel en espace vert.

L’inauguration du Panoramique des Dômes est prévue en juin 2012, et si cette initiative remporte un succès notable, le puy de Dôme pourrait entrer au patrimoine mondial de l’Unesco. SNC-Lavalin en récoltera des retombées sonnantes et trébuchantes, car le contrat lui accorde l’exploitation des trains pendant 35 ans.

Laisser un commentaire