Destination marée noire

Une menace guette les outardes et autres oiseaux migrateurs du Canada qui s’envoleront bientôt pour le Sud : la marée noire de BP, qui a souillé les côtes américaines du golfe du Mexique.

Destination marée noire
Photo : iStockphoto

La plupart des oiseaux qui quittent le Canada font escale dans les marais de cette région des États-Unis. Cette année, ils risquent de se poser dans le pétrole. Le liquide épais et visqueux, qui a déjà décimé une partie de la faune aquatique locale, pourrait tuer d’innombrables oiseaux.

Le cas du pluvier siffleur – en voie de disparition – inquiète particulièrement. « Si le pétrole entre en contact avec leurs plumes, ces oiseaux fragiles couleront à pic et se noieront », dit le biologiste Pat Kehoe, de Canards Illimités Canada, organisme qui milite pour la conservation des milieux humides.

La saison des ouragans, qui s’amorce bientôt, viendra empirer la situation. Les vents violents risquent de disperser davantage le pétrole, ce qui fera plus de victimes parmi les oiseaux migrateurs.

Laisser un commentaire