Dodo sur la droite, cancer sur la gauche ?

Attention : ce qui suit est une hypothèse pour le moins surprenante et absolument pas vérifiée pour le moment. Mais je ne peux m’empêcher de vous faire part du raisonnement de Örjan Hallberg et Olle Johansson, publié dans l’édition de juin 2010 du journal Pathophysiology. Accrochez-vous, ça décoiffe !

Figurez-vous que dans le monde, le nombre de cancers du sein gauche est supérieur de 10 % à celui des cancers du sein droit. De la même manière, les mélanomes sont légèrement plus fréquents à gauche. La prévalence de ces deux types de cancers est en augmentation constante.

Pourquoi ? Voilà l’explication, selon les deux chercheurs.

D’abord, il faut savoir qu’il semble que la grande majorité des gens dorment sur le côté droit du corps, probablement un réflexe naturel pour ne pas comprimer le coeur pendant le sommeil ou pour moins entendre les battements de celui-ci.

Or, sur quoi dormons-nous ? Pour la plupart des gens, du moins dans les pays riches, sur des matelas qui renferment des ressorts de métal. Lesquels peuvent, comme n’importe quel bout de métal, capter les ondes électromagnétiques qui se propagent un peu partout autour de nous.

Comme de simples oreilles de lapin permettent de capter le signal télé, les ressorts de votre matelas pourraient, toujours selon ces chercheurs, transformer votre lit en une antenne qui capte les signaux des émissions télévisées et FM.

Après un savant calcul, les chercheurs ont estimé que compte tenu de la nature des signaux et de l’orientation des ressorts, la puissance reçue devait être maximale à 75 cm au dessus du matelas… soit tout près du côté gauche du corps.

Or que provoque une exposition de longue durée (on passe un tiers de notre vie au lit !) à des ondes électromagnétiques, toujours selon ces chercheurs ? Des cancers !

Voilà donc l’explication.

Mais ce n’est pas tout. Le seul pays riche où les cancers ne sont pas plus nombreux à gauche qu’à droite, c’est le Japon. Pourtant, les Japonais ne dorment pas dans une position différente de celle des autres humains.

Sauf qu’ils dorment pour la plupart… sur des futons, des matelas qui ne contiennent pas de ressorts métalliques ! CQFD !

Pour lire toute la démonstration, en anglais, consultez l’étude en intégralité (pdf en anglais)

Si cette hypothèse était confirmée, il y aurait donc un moyen relativement simple de diminuer l’incidence des cancers : il suffirait d’éliminer les ressorts métalliques dans les matelas.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Örjan Hallberg, premier auteur de cette étude, ne travaille pas pour un fabricant de futon. C’est un ancien employé d’Ericsson, qui s’est mis à son compte en 2001 pour étudier l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé et semble persuadé que leur impact est sérieux (même si la plupart des études sont loin d’être aussi catégoriques).

Mais cela ne constitue pas un gage d’indépendance d’esprit ni d’excellence académique. Aussi séduisante puisse-t-elle sembler, cette explication reste théorique et n’a pas encore été corroborée par d’autres études.

Jusqu’à preuve du contraire, vous pouvez donc dormir tranquille… sur vos deux oreilles (de lapin :-)).

Laisser un commentaire

Bonjour Valérie. Pourquoi s’arrêter au lit ? on peut trouver des corrélations avec tout et n’importe quoi ! par exemple les porteurs de chapeaux mous (personnes agées) ont plus de cancers que les porteurs de casquettes (personnes jeunes, évidemment!) on pourrait donc émettre l’hypothèse (imbécile) que les chapeaux mous donnent le cancer ! Cette histoire de ressort de matelas est tout simplement dingue ! il est très facile de placer un mesureur de champ sur un matelas pour constater l’inanité totale de la proposition. D’autre part, les ondes électromagnétiques des fréquences alléguées (TV radio) ne sont pas cancérigènes ! L’OMS a classé « potentiellement cancérigène » (non avéré en l’état) uniquement les rayonnements de « basses fréquences » cad le 50Hz, et en aucun cas ceux de hautes fréquences. Il n’est pas étonnant de retrouver la signature du Pr Olle Johansson, chercheur suédois ayant popularisé le terme d’électrosensibilité et militant pour sa reconnaissance.

En France on ne lit pas l’anglais dommage.

c’est **imbécile** de réduire le débat à une seule personne ou aux associations vertes en France et à une seule publication…

je suis bien de l’avis de M. Boisneau.

Quant on est rendu à dire que les « springs » de matelas donne le cancer???

Je couche depuis 61 ans sur un matelas à « springs » et mes examens datant du mois de mai ne me donnent de signe de cancer.

Ma prostate bien qu’elle soit au centre est petite et non atrophiée et donc en bonne santé.

Comme à la TV, mon matelas est tellement bon que je n’ai plus besoin de le faire…

Ça parait que c’est l’été, nous n’avons plus rien à se mettre sous la dent en matière d’information.

Je trouve un peu choquant de voir le titre d’un article utilisant le pseudonyme d’une personnalité artistique bien connue, atteinte de cette maladie, afin d’attirer l’attention sur un sujet sensible en le traitant de façon aussi ricidule.

Tout le monde sait que le cancer provient du fait que la margarine, afin de compétionner les agriculteurs producteur de beurre, est maintenant jaunie par des produits artificiels afin d’imiter le beurre. Voyons, tout le monde sait cela!

Les matelas, c’est pareil! Simple compétition commerciale, les études scientifiques sont à la solde de ceux qui financent ces dernières à leurs propres fins.

Quel manque de respect pour Dodo. Ne souffre -t-elle pas suffisamment de son cancer et de sa lutte pour guérir sans que mademoiselle Borde se permette un texte inique comme celui-là.

Ça fait pitié

Cette etude manque malheureusement de serieux, les hypotheses emises pour expliquer que l’intensite du champs electromagnetique soit maximale a 75cm du matelas sont pour le moins farfelues. La base du calcul de l’intensite percue d’un rayonnement compte tenue de la distance entre l’emetteur et le recepteur est que cette intensite decroit proportionnellement au carre de la distance entre les deux.
Ceci etant dit, la formule generale vaut uniquement pour un emetteur ponctuel – c’est a dire ayant les dimensions d’un point, ou suffisament lointain pour le considerer comme tel – mais les formules specifiques pour des emetteurs de differentes formes sont toutes finalement la somme d’une infinite d' »emetteurs ponctuels » dont l’addition forme l’objet en question. L’intensite ne decroit pas toujours exactement selon le carre de la distance, mais au minimum elle diminue toujours au fur et a mesure que l’on s’eloigne de l’objet…

quelques elements de physique , rappelons que les ondes électromagnétiques 900 ou 1800Mhz de la téléphonie mobiles sont fortement modulées en amplitude à la fréquence de 217Hz et que la moindre non linéarité reconstituera ce signal dans le corps ou systeme exposé donc l’argument de la haute fréquence n’a aucune valeur scientifique et relève de la propagande mensongère puisque niant l’existance de la radio dans les gamme PO GO ou la voix est bien transmise par une porteuse et démodulée par non linearité depuis une centaine d’années!!
Boisneau, comme souvent, a probablement recopié cette ânerie dans ce document de l’académie de médecine
http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/les-antennes-relais-cimetiere-de-88812