Dormir sur les dents

Les dormeurs qui grincent des dents peuvent encaisser plus de 100 kilos de pression lorsque leurs mâchoires s’entrechoquent, révèle une étude.

Dormir sur les dents
Photo : iStockphoto

« C’est comme si un joueur de football sautait sur vos dents », dit le Dr Gilles Lavigne, doyen de la Faculté de médecine dentaire de l’Université de Mont­réal et membre du Réseau québécois de recherche sur la douleur.

Ce chercheur a invité des dizaines de patients à dormir dans son laboratoire de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. Son constat : la majorité des grincements surviennent au moment où la « sentinelle du sommeil » se met en marche. « Ce mécanisme physiologique s’active toutes les 20 à 40 secondes lorsqu’on dort, dit-il. Il permet d’évaluer rapidement si notre respiration est adéquate, si notre posture n’est pas douloureuse, etc. » Chez les dormeurs qui grincent des dents, la sentinelle serait hyperactive, en quelque sorte.

Environ 8 % des dormeurs adultes grinceraient des dents pendant leur sommeil. Beaucoup voient leurs dents s’user prématurément. Le Dr Lavigne leur conseille d’entretenir une bonne hygiène de sommeil en dormant à des heures régulières et, au besoin, d’utiliser des dispositifs oraux qui empêchent les dents de frotter les unes contre les autres.

 

Laisser un commentaire