DPJ pour cause d’obésité ?

En Ohio, les Child Protectives Services, l’équivalent du Directeur de la protection de la jeunesse aux États-Unis, ont retiré un garçon de la garde de ses parents pour cause d’obésité: à huit ans, l’enfant pèse 98 kg et le juge a estimé que ses parents étaient responsables de son état, qui fait craindre le pire pour sa santé.

La décision, une première aux États-Unis et probablement dans le monde, soulève beaucoup de questions.

Peut-on placer un enfant en foyer ou en famille d’accueil parce qu’il est obèse, ce qui l’expose à d’innombrables maladies comme le diabète et des problèmes cardiovasculaires?

À partir de quel seuil peut-on estimer que ses parents sont responsables?

Et sera-t-il vraiment mieux en foyer ou en famille d’accueil?

Les enfants placés subissent un stress important et certaines études suggèrent, aux États-Unis tout du moins,  que leur indice de masse corporelle est plus élevé que la moyenne.

Alors que le nombre d’enfants obèses n’a jamais été aussi élevé, ce cas critique va faire date : pour la première fois, un juge a estimé que l’environnement physique et social hautement obésogène dans lequel nous vivons ne suffisait pas à justifier tous les abus.

Laisser un commentaire