Droit au coeur

Une équipe de l’Institut de cardiologie de Montréal a testé avec succès une valve cardiaque artificielle capable de pallier une valve mitrale défectueuse.

Photo : iStock

Chez environ 10 % des Québécois âgés de plus de 70 ans, cette valve, située à l’intérieur du muscle cardiaque, est déficiente. On se garde de la remplacer, pour éviter une opération à cœur ouvert.

Or, la valve testée à Montréal peut être introduite dans le cœur à l’aide d’un cathéter, grâce à une petite incision de cinq centimètres. Composée de tissus biologiques intelligents, cette valve se fixe par elle-même à la paroi du cœur.

 

Laisser un commentaire