Édulcorants : la prudence s’impose

Plutôt que de prévenir le diabète, les édulcorants artificiels favoriseraient son apparition, ont découvert des chercheurs israéliens.

edulcorant
Photo : iStockphoto

Plutôt que de prévenir le diabète, les édulcorants artificiels — ces faux sucres sans calories — favoriseraient son apparition, ont découvert des chercheurs israéliens.

L’équipe a réalisé ses expériences sur des souris ayant bu de l’eau à laquelle on avait ajouté soit de la saccharine, soit du sucralose ou de l’aspartame.

Au bout d’une semaine, les rongeurs présentaient un signe avant-coureur de diabète : une intolérance au glucose, qui se manifestait par une augmentation du taux de ce sucre dans le sang.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.