En 1931, ils imaginaient 2011

Il y a 80 ans, le New York Times soufflait ses 80 bougies et demandait aux plus grands scientifiques américains de l’époque de prédire ce que serait le monde en 2011. Certains ont visé juste, d’autres… moins.

En 1931, ils imaginaient 2011
Photo : iStock

WILLIAM MAYO, médecin

Les prédictions
Les humains vivront jusqu’à l’âge « biblique » de 70 ans, mais mourront davantage des maladies du cœur.

Les faits
En 2011, l’espérance de vie atteint 78 ans aux États-Unis et 68,9 ans dans le monde. Et selon l’OMS, 17,1 millions de personnes mourront de maladies cardiaques cette année. C’est la première cause de mortalité sur la planète.

 

WILLIAM OGBURN, sociologue

Les prédictions
Les innovations dans le domaine des transports et de la technologie gommeront les différences régionales. Il y aura plus de divorces, et notre principal matériau sera le tube à vide.

Les faits
Au Canada, le nombre de divorces est passé de 6,4 pour 100 000 habitants en 1931 à 220 pour 100 000 habitants en 2005. Le tube à vide – ou tube électronique – a été un élément déterminant dans la fabrication de la plupart des appareils électroniques modernes.

 

MICHAEL PUPIN, physicien

La prédiction
Le futur verra l’avènement d’une « démocratie industrielle » avec une juste répartition des richesses.

Les faits
Selon les Nations unies, en 2011, 2 % de l’humanité possède 50 % de la richesse mondiale.

 

WILLIS WHITNEY, chimiste

Les prédictions
Les maisons seront chauffées et climatisées. Les hommes voyageront en avion ; d’ailleurs, ils en auront un dans leur garage, grâce à la chute du prix du pétrole. Les maisons seront souterraines, pour qu’on puisse mieux se protéger du vacarme… des coqs.

Les faits
Le prix du baril de pétrole est passé de 10 dollars en 1931 à 103 dollars en mars 2011. En dollars constants, il a donc effectivement baissé. Mais les avions dans les garages, de même que les maisons souterraines, sont encore très rares !

 

ARTHUR COMPTON, physicien

La prédiction
La terre ne sera qu’un grand voisinage.

Les faits
En 2009, les compagnies aériennes ont transporté au moins 2,28 milliards de passagers internationaux sur une distance totale de plus de 25 milliards de kilomètres. Et le nombre d’utilisateurs d’Internet a dépassé, en 2010, les deux milliards.