Encore le cholestérol

Des chercheurs de l’Université McGill et leurs collaborateurs internationaux ont découvert qu’un type peu commun de cholestérol, appelé lipoprotéine(a), qui ne fait habituellement pas l’objet de dépistage, augmente de plus de 50 % le risque d’être aux prises avec une sténose aortique — maladie qui affecte les valves du cœur et qui touche cinq millions de Nord-Américains.

« Les niveaux élevés de ce type de cholestérol sont prédits par les gènes et sont peu influencés par le mode de vie », explique le Dr George Thanassoulis, professeur à l’Université McGill. L’équipe espère que cette découverte aidera à mettre au point des médicaments mieux ciblés pour ralentir la progression de la maladie et réduire les besoins de chirurgie de remplacement de valves cardiaques.

Laisser un commentaire