Euthanasie : sujet tabou

Les membres de l’Association médicale canadienne (AMC), le plus important regroupement de médecins au pays, ont voté contre l’idée d’encourager le gouvernement fédéral à mener des consultations publiques sur l’euthanasie.

Les membres de l’Association médicale canadienne (AMC), le plus important regroupement de médecins au pays, ont voté contre l’idée d’encourager le gouvernement fédéral à mener des consultations publiques sur l’euthanasie.

Cette décision a fait réagir de nombreux médecins québécois, exaspérés par le mutisme de leurs confrères des autres provinces.

« Sur quelle base pouvons-nous refuser de lancer une discussion sur un sujet aussi fondamental ? » s’est demandé le Dr Pierre Harvey, vice-président de l’Association médicale du Québec, à l’occasion du congrès de l’AMC tenu en août dernier.

Au Québec, le gouvernement a déposé au mois de juin le projet de loi 52. La nouvelle loi permettrait aux Québécois en fin de vie de demander l’aide d’un médecin pour mettre un terme à leur souffrance. Or, l’euthanasie est interdite en vertu du Code criminel canadien.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.