Facebook n’est pas mon ami

Les étudiants en médecine ne se font pas que des amis dans Facebook. Ils se mettent quelques patients à dos.

Photo : iStockphoto

Selon une enquête publiée dans le Journal of the American Medical Association, 13 % des écoles de médecine américaines ont constaté que certains de leurs étudiants dévoilaient de l’information confidentielle dans Internet, dans des blogues ou des sites de réseautage. Sans dévoiler le nom de leurs patients, les carabins donnent assez d’information – nom de l’hôpital et diagnostic – pour permettre aux malades ou à leur famille de se reconnaître. La Dre Katherine Chretien, auteure de l’étude et professeure à l’Université George Washington, presse les universités d’adopter des politiques pour encadrer le comportement des étudiants en ligne.

Laisser un commentaire