Faut-il avoir peur… de son chargeur USB ?

Pour réduire les risques, mieux vaut ne pas acheter de matériel de marque inconnue ou n’ayant pas de logo. Et même avec des appareils bien conçus, un minimum de prudence s’impose. Explications de Valérie Borde. 

Prudence avec les chargeurs USB et les câbles pour y connecter téléphones ou tablettes ! Depuis plusieurs années, les entreprises comme Apple mettent en garde leurs clients contre les dispositifs contrefaits ne respectant pas les normes de sécurité, qui pulluleraient dans les sites de vente en ligne et les magasins à bas prix. Même si des fabricants sérieux concurrencent les grandes marques avec des appareils fiables, bon nombre d’enquêtes indépendantes montrent que les produits de piètre qualité restent omniprésents.

En 2016, des enquêteurs de l’organisme de certification UL s’étaient procuré, dans des magasins de huit pays, dont le Canada, 400 chargeurs d’iPhone contrefaits. Résultat : 397 d’entre eux n’étaient pas assez isolés pour mettre leurs utilisateurs à l’abri de chocs électriques. En 2018, Santé Canada a échantillonné quant à lui des chargeurs USB achetés dans divers magasins partout au pays. Son enquête a abouti au rappel de près de deux millions d’appareils potentiellement dangereux. Dans la dernière année, de nombreux autres chargeurs et câbles vendus notamment par Jean Coutu, Walmart et Amazon ont été rappelés après que des incidents eurent été signalés par des consommateurs.

Au Royaume-Uni, l’association de consommateurs Which? vient d’étudier 11 chargeurs vendus en ligne sur Amazon, eBay et AliExpress, de marques peu connues mais se présentant comme répondant aux normes, compatibles avec les appareils Apple et, en apparence, identiques à ceux-ci. Huit se sont avérés dangereux, parce qu’ils pouvaient créer des courts-circuits ou faire surchauffer les appareils en charge. La vingtaine d’adaptateurs de voyage et de chargeurs portatifs testés par Which? étaient tout aussi mal conçus : l’un d’eux s’est même mis à fondre sitôt branché ! Dans un pays où beaucoup d’incendies ont été récemment reliés à des chargeurs défectueux, les appels à la prudence auprès des consommateurs, et à plus de sévérité envers vendeurs et fabricants fautifs, se multiplient.

Pour réduire les risques, mieux vaut ne pas acheter de matériel de marque inconnue ou n’ayant pas de logo. Et même avec des appareils bien conçus, un minimum de prudence s’impose. Lorsqu’il est branché, aucun chargeur, câble ou appareil en cours de recharge ne devrait être placé sur une surface molle, comme un canapé ou un lit, et encore moins sous un oreiller ou des couvertures. Même s’ils ne sont pas strictement compilés, les accidents sont nombreux, estimaient récemment des urgentistes américains dans un article scientifique à ce sujet, où l’on rapportait le cas d’une jeune fille gravement brûlée au cou après que le câble de recharge de son téléphone fut entré en contact avec son collier.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Laisser un commentaire