Fukushima: foire mondiale aux remèdes miracles

Depuis l’accident de Fukushima, un nombre affligeant de petits malins se sont mis à proposer toutes sortes de remèdes miracles contre les «radiations».

Vitamines, pâte soda, homéopathie… une rapide recherche dans internet et dans ma boîte de pourriels révèle l’ampleur de la folie furieuse et des ravages du mercantilisme de la peur.

Tout cela est bien sûr au mieux inefficace, au pire dangereux et dans tous les cas strictement inutile.  Je ne vous donnerai ni lien ni détails, ne tenant aucunement à participer à la propagation de ce genre de bêtise. Merci d’en faire autant de votre côté.

Même l’iodure de potassium ne sert à rien dans la majeure partie des cas. Seuls les enfants et les femmes enceintes exposés de près pourraient devoir en prendre pendant au plus quelques semaines. 

Selon l’OMS (document pdf), au delà de l’âge de 40 ans, ce produit est déconseillé dans tous les cas, puisque les risques excèdent largement les bénéfices. À cet âge, le risque de cancer de la thyroïde induit par les radiations émises par un accident nucléaire est très mince, voire inexistant, estime l’organisation.

Pourtant, les pharmacies de plusieurs régions, dont la Colombie-britannique, ont été dévalisées par des gens tenant à stocker ou à consommer ce produit.

Aux États-Unis, la compagnie Fleming Pharmaceuticals, l’une des deux approuvées par la FDA pour fabriquer ce produit, est en rupture de stock. Elle a aussitôt annoncé qu’elle relançait la production.

Dépensez- donc plutôt votre argent pour venir aux Japonais! La Croix Rouge attend les dons.

Laisser un commentaire