Grippe : restreindre les voyages est irrationnel

Les pandémies précédentes ont prouvé que restreindre les voyages n’a pas de conséquences sur la propagation du virus.

L’Organisation mondiale de la santé précise aujourd’hui sur son site que restreindre les voyages d’une manière ou d’une autre est irrationnel dans la situation actuelle. Cela a un impact négligeable ou nul sur la propagation du virus, comme des chercheurs l’ont démontré par des modèles mathématiques établis à partir de la crise du SRAS et des pandémies précédentes. L’Organisation prévient en revanche que le fait d’inciter les gens à limiter leurs voyages a des conséquences potentielles dévastatrices pour la communauté internationale.

Seules les personnes malades devraient s’abstenir de voyager, et celles qui rentrent malades ou tombent malades après un voyage devraient aussitôt consulter un médecin. Ces mesures de prudence valent pour n’importe quelle maladie transmissible, selon l’OMS.

Et si nos gouvernements montraient l’exemple en arrêtant dès aujourd’hui de déconseiller les voyages au Mexique ? Quant aux hauts lieux du savoir que sont nos universités, elles devraient peut-être se poser plus de questions avant de rapatrier leurs étudiants et chercheurs comme elles le font en ce moment.

Laisser un commentaire