Grossesses difficiles de mère en fille

Les femmes nées prématurément sont plus susceptibles d’avoir des complications durant leurs grossesses que les femmes nées à terme, révèle une étude réalisée par la Dre Anne Monique Nuyt, néonatologiste au CHU Sainte-Justine.

Photo : iStock

Son équipe a analysé les statistiques portant sur 7 405 mères québécoises nées avant terme. Celles qui sont venues au monde avant la 32e semaine de gestation ont eu presque deux fois plus de risques de vivre des complications, comme le diabète ou l’hypertension artérielle, lors de leurs propres grossesses que les femmes nées à terme.

Les chercheurs croient que des conditions physiologiques héré­ditaires pourraient être en cause. Ils souhaitent que les médecins accordent une attention particulière au suivi des grossesses des femmes nées prématurément.

 

Laisser un commentaire