Halloween: Santé Canada nous prend pour des imbéciles!

Heureusement que Santé Canada veille sur nos petits pour Halloween! Sa page de conseils de sécurité m’a laissée pantoise: comment peut-on à ce point prendre les parents pour des abrutis, et espérer par ailleurs qu’ils vont comprendre un truc aussi compliqué que les virus et les vaccins?

Mes conseils préférés, extraits de cette page (les fautes sont d’origine):

Le temps froid peut avoir des effets néfastes si le costume ou les vêtements de l’enfant ne le protège pas.

L’enfant peut se blesser si vous le laisser tailler la citrouille.

Les enfants qui traversent la rue en courant et qui ne demeurent pas sur les trottoirs risquent de se faire frapper par un véhicule motorisé.

Accompagnez vos enfants à tous les ans, jusqu’à ce qu’ils soient en âge de sortir seuls.

Non mais franchement! Pourrait-on consacrer nos budgets de communication à expliquer des questions plus complexes et laisser un peu les gens se prendre en main?

Entre 2003 et 2008, il y a eu au Québec exactement 3177 piétons de moins de 14 ans blessés plus ou moins gravement, dont 41 sont décédés, selon les statistiques de la Société de l’assurance automobile du Québec. Ce qui nous donne une moyenne de 1,44 victime par jour.

Le 31 octobre, selon ces mêmes statistiques, il y a eu pendant la même période un total de 20 jeunes blessés et un décédé, soit en moyenne 3,5 victimes par Halloween.

Il y a donc en gros deux fois plus d’enfants piétons victimes d’accidents de la route le jour d’Halloween que les autres.

Compte tenu du nombre de gamins surexcités qui sont dehors ce soir là, la plupart déguisés sans respecter les consignes de Santé Canada (si je me fie à mon expérience des années passées et à ce que je viens de voir dans la cour d’école!), cela me semble un bilan tout à fait raisonnable. Il faut croire que parents et enfants ne sont pas si fous.

Si on veut vraiment communiquer sur les «dangers» d’Halloween, mieux vaut responsabiliser les enfants (comme le fait très bien la SAAQ avec sa campagne Léon) plutôt que d’infantiliser les parents !

Laisser un commentaire

Bonjour Valérie,

Je ne suis pas d’accord que « les gens sont capables de se prendre en main » comme vous dites.

N’oubliez pas qu’est toujours inscrit comme mise en garde dans les guides d’utilisateurs qui accompagnent les séchoirs à cheveux : « Ne pas utiliser sous la douche ». (sourire)

Je pense que ce ne sont pas tous les parents qui sont compétents quand il s’agit de veiller à la sécurité de leurs enfants. Si c’était le cas, on ne nous informerait pas lors des bulletins de nouvelles, presqu’à chaque période estivale, des fréquentes noyades d’enfants dans la piscine résidentielle.

Et qui vous dit qu’une partie de la population n’a pas besoin d’être infantilisée pour saisir l’importance d’un message véhiculé, peu importe l’origine et le contenu ?

Les parents assez incompétents pour utiliser un séchoir sous la douche ou laisser un enfant se blesser en taillant une citrouille, NE LISENT PAS le site web de Santé Canada !

Double raison d’y inscrire des choses plus intelligentes et surtout plus utiles pour ceux qui s’y rendent.

Ce ne sont pas tous qui sont capables de se prendre en main, raison de plus de les y encourager en mettant les énergies au bon endroit…

Très drôle! Les conseils de ce genre sont fait pour une minorité d’idiots. Cependant, ces idiots ne lisent pas les règlements ou conseils du genre.

Il y a des idiots à Santé Canada et des idiots à l’OMS, mais ceux là vous les croyez et nous encouragez à les croire. Vous nous encouragez à mettre notre santé entre les mains des ces imbéciles qui manipilent la science en faveur de la rapacité financière des pharmaceutiques. Vous infantilisez les gens en leur laissant croire que des armes de santé massives appliqués dans la hate et sans aucun discernement seront meilleures que des mesures d’hygiène de base judicieusement appliquées.

Les consignes doivent être « idiot proof… ».

Rappellez-vous: « there is one born every minute » et au Québec peut être même plus…