Imagerie thermique : ma maison perd sa chaleur !

Après Google Street View, qui a révolutionné la cartographie des villes, une nouvelle entreprise parcourt les rues des villes américaines pour documenter… les pertes de chaleur des immeubles. 

maison-technique
Dans une image thermique, les parties les plus pâles indiquent les pertes de chaleur les plus importantes. – Photo : Essess

Après Google Street View, qui a révolutionné la cartographie des villes, une nouvelle entreprise parcourt les rues des villes américaines pour documenter… les pertes de chaleur des immeubles. À l’aide de caméras à infrarouges, Essess produit des images thermiques de tous les bâtiments, afin de déterminer ceux qui sont mal isolés. Leurs propriétaires pourront ainsi, s’ils le désirent, effectuer des travaux pour réduire leur facture d’énergie.

Créée par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT), Essess a déjà catalogué plus de quatre millions de résidences et d’immeubles aux États-Unis. Elle se dit en mesure d’en cartographier des milliers par heure ! « Nous avons automatisé l’imagerie thermique à grande échelle », a affirmé au journal du MIT le professeur de génie mécanique Sanjay Sarma, un des concepteurs de l’entreprise.

Contrairement à Google Street View, qui offre gratuitement ses photos aux internautes, Essess vend plutôt les siennes aux fournisseurs d’électricité, qui peuvent cibler, parmi leurs clients, ceux dont les maisons auraient le plus besoin de rénovations.

L’entreprise offre aussi ses services aux écoles, aux municipalités et aux ministères pour les aider à localiser leurs bâtiments les plus énergivores. Pour l’instant, rien n’indique qu’ils seront offerts hors des États-Unis.

Laisser un commentaire

En regardant les pans de la maison les plus chauds, j’ai l’impression que c’est plutôt les rayons du soleil qui plombe sur la maison et qui sont réfléchis vers la caméra qu’on voit dans cette image.

Le toit est noir, non pas parce qu’il est froid, mais parce que le noir absorbe mieux la lumière.