Interprétation libre sur le génome

Les entreprises qui offrent de séquencer certains de nos gènes et d’évaluer nos risques de contracter des maladies, comme un cancer ou l’alzheimer, en échange de quelques centaines de dollars, ne sont pas à la hauteur, dénonce le célèbre généticien américain Craig Venter.

Photo : iStockphoto

Venter a envoyé des échantillons de salive de cinq personnes à deux sociétés spécialisées dans ce genre de service : 23andMe et Navigenics. Les deux concurrents ont analysé les risques pour les personnes mystères de contracter 13 maladies. Pour neuf d’entre elles, les conclusions ne correspondaient pas. Par exemple, 23andMe a évalué que le risque d’être atteint du psoriasis pour l’un des donneurs de salive était quatre fois supérieur à la moyenne ; Navigenics a estimé que ce risque était seulement 25 % plus élevé que la normale.

Laisser un commentaire