Je me souviens… ou l’ai-je imaginé ?

Une équipe du Massachusetts Institute of Technology a implanté de faux souvenirs dans le cerveau de souris.

Les spécialistes en neurosciences ont d’abord placé les rongeurs dans un environnement «A», parfaitement agréable. Par la suite, ils les ont déplacés vers un environnement «B», hostile, où les souris recevaient de petites décharges électriques sous les pieds.

Au même moment, ils ont réactivé leur souvenir de l’environnement «A» en stimulant des neurones avec des faisceaux lumineux. Quand les animaux ont été replacés dans l’environnement «A», ils semblaient effrayés, comme s’ils y avaient vécu une mauvaise expérience.

Les chercheurs rêvent d’élucider le phénomène des faux souvenirs chez les humains, qui fait que des personnes sont persuadées d’avoir vécu des expériences qui n’ont jamais existé.

Laisser un commentaire