Jean-Louis Étienne collecte les GES de l’Arctique


L’explorateur français Jean-Louis Étienne s’est lancé lundi dans une nouvelle expédition à vocation partiellement scientifique : survoler, seul, le Pôle nord en ballon. Tout au long de ce voyage de 3 500 km, du Spitzberg jusqu’à l’Alaska, il va collecter des échantillons d’air qui permettront peut-être de mieux comprendre comment se répartit le gaz carbonique dans l’atmosphère dans cette région de la Terre. Il testera aussi un nouveau type de sonde visant à mesurer le CO2, pour le compte d’une équipe de chercheurs français, et mesurera les variations du champ magnétique terrestre.

Même si les expéditions de ce genre ne conduisent pas forcément à des découvertes révolutionnaires, elles continuent de faire rêver et attirent l’attention sur la science et l’environnement d’une bien belle manière.

On peut suivre l’aventure en ligne sur le site de l’expédition Generali Arctic Observer.

Laisser un commentaire

En 1897, Fridtjof Nansen, au retour d’une expédition en Arctique, écrivait que si un jour on pouvait atteindre le pôle nord en ballon, cela serait certes intéressant mais ne permettrait pas d’obtenir pas autant de résultats scientifiques que d’y aller par terre et mer le permettrait.

C’était à une époque où étudier la composition de l’air ne montrait pas de buts évidents.

Bravo MONSIEUR ETIENNE,j’admire votre exploit ,et
c’est bien une PREMIERE,la science vous dit MERCI.
Enfin,nous allons profiter du résultat de vos
données scientifiques et nous saurons si notre couche d’ozone est si abimée qu’on le suppose.
N’écoutons pas les sceptiques,les râleurs qui vous
critiquent,en restant assis dans leur fauteuil!
A 63 ans avoir entrepris votre périple CHAPEAU !!!