Jeux olympiques de Vancouver : les météorologues s’en mêlent

Les Jeux olympiques d’hiver, qui se tiendront à Vancouver en 2010, pourraient battre un record de prévisions météo ! Le Canada aura en effet dépensé, au cours des six années précédant les Jeux, 13 millions de dollars (10 millions provenant de l’État et 3 du comité organisateur) pour garantir ses prévisions pendant les 25 jours de compétitions, en incluant les 9 jours consacrés aux Jeux paralympiques.

Les Jeux olympiques d’hiver, qui se tiendront à Vancouver en 2010, pourraient battre un record de prévisions météo ! Le Canada aura en effet dépensé, au cours des six années précédant les Jeux, 13 millions de dollars (10 millions provenant de l’État et 3 du comité organisateur) pour garantir ses prévisions pendant les 25 jours de compétitions, en incluant les 9 jours consacrés aux Jeux paralympiques. En comparaison, le ministère de l’Environnement investit cinq millions par an pour améliorer son service météo à Montréal.

Des ordinateurs surpuissants referont, toutes les minutes, les prévisions météorologiques pour les six prochaines heures. Les responsables des compétitions et les équipes sportives recevront un communiqué 15 minutes avant chaque épreuve. Cela grâce à un logiciel unique au monde, mis au point à Montréal par Recherche en prévision numérique, une division d’Envi-ronnement Canada.

Les prévisions météo ont une influence majeure sur le déroulement des compétitions. À Turin, par exemple, une accélération imprévue de la vitesse du vent et un changement brusque de sa direction ont obligé les officiels à reprendre la compétition de saut à ski du combiné nordique.

Laisser un commentaire