La batterie qui va survolter Chrysler ?

Malgré les menaces de faillite, Chrysler affirme toujours pouvoir sortir son premier véhicule électrique l’an prochain. La compagnie a annoncé il y a peu une entente avec A123 Systems, une compagnie de la région de Boston qui fabrique des batteries au lithium en s’appuyant sur une technologie développée au MIT.

Ces batteries puissantes et qui se rechargent rapidement ont valu un succès fulgurant à cette compagnie. A123 fabrique déjà les batteries de Killacycle, la moto électrique la plus rapide au monde (0 à 100 km/h en moins d’une seconde !), celles des autobus hybrides de Daimler qui circulent à New York, Toronto, San Francisco et Ottawa, ainsi que des kits «plug-in» qui permettent de brancher sur le secteur une voiture hybride comme la Prius pour diminuer encore sa consommation d’essence.

Une petite vidéo montre à quoi ressemblerait le moteur électrique de Chrysler. Il y a aussi un texte détaillé qui explique les avantages du système. Allez vite voir avant que le projet ne tombe à l’eau…

Les commentaires sont fermés.

Je ne comprend pas le sens de votre dernière phrase madame Borde. Bien que un reportage récent sur le canal D (dimanche soir dernier en fait) racontait l’histoire de la EV 1 que vous connaissez sans doute. GM a mis la EV1 en production puis les a retirées et détruites. Et là aujourd’hui on nous arrive avec une nouvelle voiture électrique… Plus de pétrole! Plus de pollution! Pensez que les pétrolières vont laisser faire ça? Mais en ont-elles encore les moyens?

Ou bien c’est que le changement est inéluctable. Et le projet ne tombera pas à l’eau.

Bonjour madame Borde. Félicitations pour vos articles, ils sont toujours très intéressants, c’est d’ailleurs ceux que je lis en premier lorsque je reçois ma revue.

On parle beaucoup des voitures électriques comme étant les futures véhicules qui sillonneront nos routes. Je ne suis pas contre l’idée, détérioration de l’environnement oblige, mais je me demandais où en est la recherche et le développement sur la voiture conçue pour fonctionner à l’hydrogène. Cet élément chimique est relativement abondant sur terre ça pourrait être une solution intéressante. Je sais cependant que l’hydrogène est très inflammable c’est peut-être ça qui repousse les chercheurs dans le développement d’un produit viable. Avez-vous du nouveau concernant la voiture à l’hydrogène ?

Merci à l’avance

On parle beaucoup de voitures électriques « écolos », mais on élude toujours la question du recyclage des batteries qui contiennent des éléments fort polluants et ont une durée de vie limitée. On en fait quoi des métaux lourds et des acides qui sont dedans ?
Peut-être me trompe-je?

Voyons, 0 à 100km/h en moins d’une seconde, c’est impossible. D’ailleurs, ce n’est pas ce que la vidéo montre… pensez-y un instant… je ne crois même pas qu’un humain pourrait rester sur la moto avec une telle accélération.

La pile de A123 Systeme est basée sur le lithium de fer phosphate, un matériau relativement bénin du point de vue environnemental. L’approche de cette firme porte sur l’utilisation de très fines particules (nanomatériaux) de fer phosphate dopées par différents additifs pour rendre ce matériaux conducteur électronique. Comme tel ce matériau n’est pas utilisable dans une pile car pour que celle-ci fonctionne la cathode doit à la fois être un excellent réactif au lithium et aussi pouvoir conduire les électrons. La firme du Québec, Phostec Lithium produit (à une étape d’usine pilote) ce matérau inventé et breveté par le professeur Goodenough de l’Université du Texas à Austin: pour rendre le matériau conducteur Phostech intègre du carbone. Ce matériau est des plus prometteur et pourra rendre la pile au lithium-ion utilisable pour les véhicules électriques. Le problème majeur demeure la durée de vie de ces piles, leur coût et certains éléments de sécurité (on met beaucoup d’énergie dans un petit volume ce qui présente toujours un certain risque).

Bonjour madame Borde et à mon tour félicitations pour ce blogue.

Bien beau la voiture complètement électrique, mais la question que je me pose, où prend-on l’électricité nécessaire?

Dans une prise normale de secteur d’une maison il y a environ 2,4 HP. Pendant 10 heures on a donc 24 HP pour une heure.

À moins qu’il y ait quelque chose que j’ignore il me semble bien que c’est insuffisant.

Si vous pouviez Mme dénicher quelque chose sur la quantité d’énergie nécessaire pour un auto moyenne pour 24 heures.

La Chevrolet Volt permettra (si elle fonctionne aussi bien que prévu) de rouler 65km en mode tout électrique, en utilisant 8kWh d’énergie électrique, soit 8000W pendant 1 heure. 1 HP est environ à 750W, donc une petite voiture utilise approximativement 10.7 HP pendant une heure. N’oublions pas cependant que cette autonomie de 65km est sans doute pour une route plate, à vitesse constante et sans vent. Attendons-nous à beaucoup moins dans les côtes de Charlevoix…

Pour ce qui est de la recharge, si on tient compte des pertes électriques dans le chargeur et électro-chimiques dans la batterie, supposons qu’il faut 10kWh pour la recharger (efficacité de 80%, ce qui est très bon). Sur un circuit de 240V/25A (équivalent à la puissance d’une sécheuse), il faut 1h40 pour la recharger. C’est bien, mais beaucoup plus que les 10 minutes qu’on lit parfois. (Il faudrait 250A à 240V pour 10 minutes!) N’oublions donc pas que les temps de recharge rapides donnés par les fabricants de batterie ne pourront vraisemblablement pas être obtenus à partir d’un circuit électrique résidentiel. Et je ne pense pas qu’on puisse recharger une batterie en si peu de temps sans affecter sa durée de vie.

Passer de 0 à 100km/h en 1 seconde, çà fait… 27g d’accélération. On y croit.

Les plus populaires