La bonne nouvelle… et la mauvaise

Des chercheurs de l’Université de l’Ohio sont enthousiastes. Leurs recherches indiquent que la composante active du cannabis (le THC) serait bénéfique pour le cerveau des personnes âgées.

Cette molécule réduirait l’inflammation cérébrale, qui survient parfois avec la vieillesse, et pourrait même stimuler la formation de nouveaux neurones. Les chercheurs croient que le THC de synthèse pourrait un jour servir à la fabrication de meacute;dicaments contre la maladie d’Alzheimer. Officiellement, seuls des rats ont pour l’instant été soumis aux expériences.

Les nouvelles sont moins encourageantes pour les adeptes du ginkgo biloba. Une étude menée auprès de 3 000 personnes a révélé que cette plante n’avait aucun effet protecteur contre la démence et l’alzheimer. Les participants avaient ingéré soit 120 mg de ginkgo, soit un placebo, à raison de deux doses par jour. Les résultats ont été publiés dans The Journal of the American Medical Association.

Laisser un commentaire