La caisse à outils anti-climatosceptiques

Êtes-vous fatigué de répondre inlassablement aux mêmes arguments éculés de certains climatosceptiques? Que vous soyez branché Iphone, Android ou Twitter, le site Skeptical Science a une solution pour vous.

158 arguments classiques, classés en gros par ordre de popularité chez les climatosceptiques (en commençant par «c’est le soleil», «le climat a déjà changé dans le passé», «les changements climatiques ne sont pas mauvais»…) sont décortiqués et passés à l’épreuve des faits démontrés par la science.

Le tout est disponible sous forme d’applications et a même donné naissance au Climate cyborg, un robot twitter qui détecte automatiquement des tweets apparemment climatosceptiques et y répond en envoyant une adresse raccourcie contenant l’argument démonté.

Avis aux amateurs bilingues: quelques arguments ont déjà été traduits en français, mais il reste beaucoup de travail à faire…

Laisser un commentaire

J’ai hâte au mois de Mai parce qu’il va faire plus chaud qu’en Avril, et je rêve du jour où le mois d’Avril serait aussi chaud que le mois de Mai présent. Les humains aiment la chaleur: voyez où ils vivent et migrent au Canada et aux Etats-Unis. Voyez où ils prennent leurs vacances.

Les climatosceptiques devraient se recycler en climatoenthousiastes, comme moi.

Oui, c’est le meilleur outil que j’ai trouvé pour faire face aux négationistes qui copient des pages web sans se poser de question ou encore qui citent une obscur article afin de faire valoir leur point. Évidemment, tout cela fait partie de la grande conspiration des réchauffistes pour contrôler le monde. Par conséquent, les arguments aussi rationnels soient-ils n’ont que peu de prise chez les gens qui vivent dans un univers paralèle.

En plus du site, il y a des outils informatiques qui ont été développé (http://www.skepticalscience.com/software.shtml) qui permettent d’avoir toujours sous la main la bonne réponse.

@Luc Drouin Le seul problème avec cette vision c’est que la majorité des zones agricoles de la planète sont menacées ainsi que les marges côtières.

@yvan dutil: vous dramatisez. Les plantes aiment la chaleur. Combien de kg de plantes par hectare au Nouveau-Québec, comparé à l’Amazone, le Congo ou Bornéo? Probablement 1000 fois moins.

Comparativement aux autres problèmes de la planète (jetez un coup d’oeil à la Syrie, à la Libye, au Yémen, à l’Egypte; pollution; surpopulation, etc. ), le problème d’une légère augmentation de température en est un, dans la mesure où l’augmentation se fait sur une période de temps relativement courte, mais il n’y a pas de quoi trop s’exciter.

J’espère que vous donnez au moins l’exemple en ne conduisant pas de voiture dotée d’un moteur à essence, en ne prenant jamais l’avion, l’autobus et le train, en maintenant le niveau de vie d’un pauvre, en vivant dans une maison minuscule, et en n’achetant aucun produit qui exige un transport de plus de 100 km. Sentez-vous coupable en mangeant une banane ou en buvant du jus d’orange! Pas moi.

Mais ne cherchez surtout pas à m’imposer vos normes de vie. On s’entend?

Il faudra vraiment beaucoup de talent, et de cynisme, pour convaincre les 30 millions d’habitants du Bengladesh susceptibles d’être déplacés dans les prochaines décennies à cause de la montée des eaux que, finalement, «il n’y a pas de quoi trop s’exciter». Combien y aura-t-il de climatogagnants par rapport aux climatoperdants? Et surtout, qui seront-ils?

@Luc

Une majorité d’humains vivents dans les bandes de terres subtropicaux et chaudes, me semble. Ils vont en prendre une crisse si le climat change et se réchauffe, et faudrait se réjouir pour nous?

Quel égoisme.

@Luc Drouin Les plantes aiment la chaleurs, mais il faut aussi qu’elles aient accès à de l’eau en quantité suffisante. Les greniers à blé de la Terre sont vulnérables aux changements climatiques et ne pourront pas migrer vers le nord.

Incidemment, l’instabilité dans plusieurs régions du monde est causée en partie par les difficultés de l’agriculture. Les problèmes au Maghreb et au Proche-Orient n’y sont pas étranger.

Pour ce qui est de votre litanie de commentaires peu pertinents, je vous ferais remarquer qu’il n’est pas nécessaire de vivre comme un ascète pour réduire sa trace environnementale. Il est fort possible de le faire avec des moyens technologiques à notre disposition dans la mesure où le ne s’entête pas à toujours vouloir consommer plus.

Les Européens vivent très bien avec la moitié de notre trace environnementale. Et, non, ce n’est pas dû à la densité de population qui a un effet minime. C’est essentiellement en raison dont leur société est organisée. Qui plus est ils veulent encore réduire cette trace par un autre facteur 2. Mais, tout cela demande une volonté politique que nous n’avons pas.

Yvan Dutil
candidat parti Vert du Canada, Québec

Je crois au réchauffement climatique. La preuve en est faite. Mais de d’la à dire qu’un bipède en est responsable je me sentirais gêné de croire à ça.

Je vous donne 20% pas plus pour la responsabilité du grand singe. Quiconque affirme que l’homme est responsable à 100% du réchauffement climatique est un intéressé $$$ ou un illuminé.

Et même si vos histoires étaient vraies, il faudrait diminuer nos émissions de GES de 90% pour changer la tendance. Ce qui est impossible.

Alors sortons la prière des AA:

Mon Dieu,
Donnez-moi la sérénité
D’accepter
Les choses que je ne puis changer,
Le courage
De changer les choses que je peux,
Et la sagesse
De faire la différence

J’aime bien l’expression « climato enthousiaste ». Excellente trouvaille.

@yvan dutil: soyez transparent. Ce que vous voulez, c’est de l’essence à $2,50 le litre et une taxe de vente de 80 % sur l’achat de voitures à moteur à essence, comme on voit dans plusieurs pays europétens, n’est-ce pas?

Il n’y a pas de doute qu’avec de telles mesures, on réduit sa trace environnementale, on stimule l’achat d’éoliennes et d’énergie solaire, tout en augmentant le cout de tout (loisirs, épicerie, biens de consommation).

@yvan dutil: j’ai vécu en Europe pendant 30 mois. Voici ce que j’ai noté. Malgré le bon niveau et la bonne qualité de vie (pour quiconque aime le légèrement plus petit—voiture, maison, chambre d’hôtel), plusieurs Européens sont plus pessimistes que les Canadiens et Américains; ils ont le sentiment que leur gloire appartient plus au passé qu’au présent, et non, comme en Amérique, plus au présent et au futur qu’au passé. Ce qu’ils ont (voitures, maisons) sont plus petits parce que plus dispendieux à l’achat à cause de diverses taxes plus élevées qu’ici.

Ce sentiment se traduit par les statistiques d’immigration/émigration. Faites une compraison entre le nombre d’Européens qui émigrent en Amérique, et le nombre d’Américains et de Canadiens qui émigrent en Europe. Le solde migratoire n’est pas favorable, que je sache, au « paradis » européen que vous décrivez.

Quelque chose cloche, en somme dans le « paradis » que vous décrivez. Ce « paradis » produit moins de CO2 par tête de pipe, mais produit aussi plus d’émigrants et de gens qui sentent que le futur est ailleurs, comme par exemple dans cette Amérique sans doute plus brouillonne, plus génératrice de CO2, mais plus ouverte aux aspirations des individus.

Dans de nombreux pays du Tiers-Monde, l’essence est subventionnée au lieu d’être taxée, un peu comme la farine! N’attendez-vous pas à ce que ces pays adoptent des éoliennes et de l’énergie solaire de sitôt!

@La mouffette C’est bien jolie votre affirmation mais elle est basée sur quoi? Sur des théories farfelues comme « C’est le Soleil » ou « c’est un changement dans le courants océaniques ». Le problème de ces théories est qu’elles ont été testées à plusieurs reprises mais ne tiennent pas la route. Bien sûr, tout ceci fait partie du gras complot.

Pour ce qui est de la réduction de GES, c’est pas 90% mais 50% au niveau mondial d’ici 2050. Dans les pays développé c’est effectivement dans le bout de 80%. Et non, ce n’est pas impossible. Cependant, plus on retarde plus c’est difficile. Comme dans bien de projets, le retards ne sera rattrape pas.

D’autre part, il est intéressant de noter que la réduction des gaz à effet des serres est une action qui a le bénéfice direct de réduire la dépendance au pétrole. C’est ce qu’on compris les pays européens.

Normalement, à ce moment-ci de la conversation vous aller me sortir que le Canada est un pays exportateur de pétrole et que ce n’est pas nécessaire. Cependant, ce n’est pas un bon argument. En effet, en réduisant notre consommation interne cela en laisse plus pour l’exportation. C’est d’ailleurs la logique de l’Arabie Saoudite qui investi massivement dans les énergies renouvelables.

D’autre part, la production de pétrole est concentrée que dans quelques provinces. Cela a pour effet de créer un déséquilibre fiscal. Dans ces conditions, il est logique de vouloir réduire la consommation dans les autres provinces afin de la protéger de l’augmentation des prix du pétrole. Bien sûr, il y a des gens qui préfère que l’on reçoivent de la péréquation.

Yvan Dutil, candidat du parti vert du Canada, Québec

@honorable Moi aussi j’ai vécu en Europe et je crois que vous avez une interprétation abusive de l’impact des politiques environnementale. Le situation psychosociale des européens n’a rien à voir avec ces dernières.

Le gros problème de l’Europe c’est la hiérarchisation de la société. Ce qui n’est pas le cas en Amérique. Il y aussi la nostalgie d’une gloire passée car à peu près tous les pays d’Europe ont dominé le monde ou une bonne partie de celui-ci à une certaines époque.

Cependant, je vous dirais que la même situation se passe aux États-Unis. L’américain moyen est de plus en plus pessimiste. Il y a de vastes régions des états-unis qui se vident littéralement de leur population. Et, beaucoup d’américains sont nostalgiques du temps où ils étaient capables de faire face à tous les problèmes.

Pour ce qui est de l’immigration. Les américains ne sortent quasiment pas de leur pays. Encore là, c’est un tait culturel qui n’a rien avoir avec l’environnement.

@Luc Drouin Il faudrait mieux vous informer. L’essence à 2,50$ ce n’est pas si commun que cela. D’autre part, la taxation à 80% sur les voitures ne concerne pas toutes les voitures. Il faut plutôt la voir comme une taxe sur les produits de luxe qui est commune en Europe.

D’autre part, la proposition du parti Vert du Canada est une taxe de 50-70$ la tonne, soit 5-7 cents le litre. Le prix de l’essence a monté beaucoup plus que cela dans les derniers mois. En contrepartie, la contribution à l’assurance chômage et au fond de pension du Canada pour les employés et les entreprises seraient diminuées, ce qui diminuera les charges sociales des entreprises. De plus, le revenu d’un couple sera fractionnable et le crédit TPS sera augmenté. L’ensemble de ces mesures est fiscalement neutres.

Yvan Dutil, candidat du Parti Vert du Canada.

@yvan drouin: 5-7 cents par litre d’essence aura un impact quasiment nul sur l’environnement, mais ce sera, bien sûr, un impact « positif » pour tous ceux qui sont prêts à consacrer 5 % de plus à leur budget « essence » et un montant équivalent de moins à leur budget loisir, culture etc..

Vous devriez renommer votre parti: parti vert très très pâle pour un peuple qui n’est pas prêt à prendre le dixième des mesures environnementales européennes, et peut-être pour cause: réseau ferroviaire moins développé ici, plus grande distance entre les villes, plus grand nombre d’enfants par femme ce qui implique l’achat d’une plus grosse voiture pendant au moins une vingtaine d’années, etc..

Monsieur Dutil,

Je suis convaincu de sortir gagnant de ce réchauffement climatique en gagnant 2 mois d’été de plus.

Si vous me dites : égoïste la mouffette!!

Je vous répondrez ceci : c’est surtout la gauche qui fait la promotion de ça. Et cette même gauche qui endette nos enfants et les générations futures sans se poser de question. Alors à chacun ses égoïstes.

Il y a de quoi se réjouir des avantages et de se méfier des épouvantails.

On n’arrêtera pas de vivre pour quelques pays toujours dans la merde de toute manière. On leur enverra un chèque. Ils se construiront des canaux des murs, des barrages je sais pas moi. C’est aux ingénieurs de voir.

J’espère que toute cette histoire est une mode passagère car oui c’est fatiguant pour répondre à la question de Madame Borde. Mais c’est fatiguant des 2 bords.

@Luc Drouin Le réseau ferroviaire est moins développé ici en raisons de choix que nous avons fait dans le passé. Ceci dit, malgré ce réseau minimal on fait beaucoup de transport de marchandises par rail au Canada.

Et non, ce n’est pas vrai que la distance entre les villes est plus grande. La densité de population est essentiellement la même qu’en Europe dans les régions ou vivent 90% de la population. Pour ce qui est de l’argument du nombre d’enfant pas femmes, il est essentiellement ridicule. C’est plutôt le nombre de voiture par personne qui faut questionner.

La vrai raison pour laquelle la trace environnementale des européens est plus faible et une culture de planification stratégique. En effet, en Europe on essaye depuis des décennies de limiter sa vulnérabilité aux chocs pétroliers. Cette idée sous-tend de nombreux choix sociaux.

@La mouffette Je pense que vous ne comprenez pas le sérieux de la situation. Le phénomène étant global c’est pas uniquement un hiver plus doux ici que l’on va obtenir. Par exemple, le débit du fleuve Saint-Laurent va diminuer fortement ce qui va poser de sérieux problèmes. Il y aussi l’érosion des berges dans l’estuaire et le golfe Saint-Laurent qui devient problématique. Même pour les pays développés cela va coûter très cher. Alors, je ne pense pas que l’on va faire des chèques aux autres pays, surtout si l’on chiale déjà que l’on paye trop d’impôt.

@ubbergeek: savez-vous comment le Bangla Desh réagit au réchauffement climatique et à sa surpopulation évidente (il y a plus de monde au Bangla Desh qu’en Russie!)? En augmentatnt sa population de 56 millions d’habitants (presque 2 fois le Canada) d’ici 2050. En somme, le Bangla Desh se fout complètement du réchauffement climatique ou du risque d’inondation de sa population. Tant que ce peuple ne sera pas plus sérieux, inutile de me culpabiliser.

Vous voulez que je me sente triste quand des gens de ce pays se feront inonder? Non. Il y a une limite à se sentir coupable, ici au Canada, pour la stupidité et l’irresponsabilité des autres.

Si des milliers ou des millions de gens du Bangla Desh se font inonder d’ici 2050, ce sera entièrement leur faute.

Occupons-nous chacun de nos oignons.

Complément au message précédent: le National Geographic de mai 2011 prévoit que la population du Bangla Desh passera de 164 millions d’habitants présentement à 220 millions en 2050.

Avant qu’yvan dutil me corrige: le Bangla Desh ne se fout pas du réchauffement climatique. Il fait des efforts louables (passages de 8
6,6 femmes par habitant en 1977 à 2,4 aujourd’hui) mais encore très insuffisants.

Les propos sur «l’irresponsabilité» du Bangladesh sont si grossiers, excessifs, injustes et insensibles qu’ils se discréditent d’eux-mêmes. Ils tiennent plus d’une pure provocation trolliste que d’une véritable volonté d’échange d’idée. Désolant!

Lorsque je regarde ma carte du monde je réalise que la majorité de humains vivent à un parallèle près de l’équateur là où il fait le plus chaud.

Au biodôme on vous présente 4 sortes de climat ou d’écosystème:

-forêt tropicale humide : C’est ici que la vie est la plus intéressante et abondante;

-érablière des laurentides : Ici aussi c’est intéressant mais il y a moins de vie, des castors, des porc épîc (c’est le fun pareil);

-golfe du saint-laurent : Ici des poissons assez ordinaires;
côtes du labrador : Ici des oiseaux assez ordinaires

-îles subantarctiques : Ici il n’y qu’une sorte de vie des pingouins ou des manchots;

Je pense que la vie aime la chaleur. La vie s’adapte. Si des gens ne peuvent d’adapter ils seront remplacés par 1000 autres formes diverses.

La nature va toujours créer de la vie. Il ne faut pas penser juste aux humains, c’est égoïste. Il y a toute cette vie en devenir qui a le droit autant que nous.

Les humains prennent toute la place? Tant pis pour eux. La nature va faire le ménage si vous prévoyez le pire.

@La mouffette Votre argument est simpliste. D’une part vous remarquerez la présence de grande taches jaunes qui correspondent aux déserts et qui sont eux aussi près de l’équateur.

D’autre part, le principal problème est la vitesse de changement. La vitesse de changement du climat est très élevée. Les plantes n’auront pas le temps de migrer vers le nord pour se mettre à l’abri des changements climatiques. Le même phénomène se produit aussi pour l’agriculture que l’on ne peut pas déplacer significativement.

Yvan Dutil
Candidat du parti Vert du Canad, Québec

Monsieur Dutil,

Le problème est que nous n’avons pas de référence historique. Pourquoi le climat actuel serait le climat idéal et le plus optimal des climats?

Drôle de coïncidence que ça tombe au moment où ça semble faire l’affaire à bien du monde. Moi ça fait mon affaire que ça se réchauffe. Il y a un scientifique Ph.D l’autre jour qui a énuméré une panoplie d’avantages.

J’ai davantage confiance en une personne qui me dit : la mouffette! voici les avantages et les inconvénients de tel ou tel sujet. Les « climato enthousiastes « comme moi sommes d’accord pour dire qu’il va y avoir des inconvénients et des perdants. Mais nous croyons que les avantages l’emporteront au final et qu’il y aura plus de gagnants que de perdants.

Nous croyons aussi que nous ne pouvons rien y faire même si on le voulait.

C’est tout.

Si les USA et la chine n’y croient pas que voulez qu’on fasse? On ne peut pas forcer le monde à adopter nos croyances ou nos peurs.

Chacun sa culture.

@La mouffette Le problème que l’on est plus de 7 millards sur la Terre et qu’il faudra bien nourrir tout le monde. On met déjà beaucoup de pression sur les écosystèmes et en mettre encore plus c’est dangereux.

Et, encore une fois, ce n’est pas tellement le niveau de la température que la vitesse du changement qui est problématique.

>>> @La mouffette Le problème que l’on est plus de 7 millards sur la Terre
_________
Là vous frapper sur un vrai clou. L’homo sapiens a toujours été 100M. Mais depuis 100 ans le bipède a décidé qu’il voulait fracasser les 10G. Pour qui ou pour quoi ce prends t-il?. Prenez l’exemple du Bangla Desh. Si le commentaire 21 est authentique il y a des coups pieds au derrière qui se perdent.

Nous les climato enthousiasme croyons que nous sommes beaucoup trop nombreux. Pas besoin de plus de 500M d’humains maximum.

Mais qui sera assez imbécile pour aller se sacrifier sur l’autel verte?

D’où la nécessité du laisser aller en matière de réchauffement. La sélection naturelle fera le travail.

Merci d’avoir échanger avec moi.

Je vote NPD en passant mais en matière environnementale je préfère l’approche néo-conservatrice.

@La mouffette Premièrement, je vous ferais remarquer que votre position du coté éthique est assez faible. D’autre part, espérer que la sélection naturelle va faire son œuvre est pas mal naïf. Je vois très mal 6 milliards d’humain attendre gentiment de crever. Il faut être naïf pour croire que l’on va pouvoir rester bien confortable devant notre TV à écouter des télé-réalité pendant que le reste de la planète va sombrer dans le chaos.

« Les ouragans deviennent plus forts »

Pas selon ce rapport : http://www.coaps.fsu.edu/~maue/tropical/

« L’Antarctique fond à vue d’oeil »

Vraiment? http://opinion.financialpost.com/2010/07/13/lawrence-solomon-antarctic-ice-continues-its-advance/

Les énergies vertes sont effectivement trop chères : http://www.juandemariana.org/pdf/090327-employment-public-aid-renewable.pdf

Pour les enquêtes indépendantes, on n’en parle pas : le panel d’expert était biaisé d’avance

Le GIEC, quant à lui, n’est même pas fichu d’afficher le nombre exact de ses contributeurs, ni même d’avouer qu’ils ne sont pas tous des scientifiques

Aussi, Phil Jones est océanographe, pas dendrochonologue

Et les humains émettent 100x de CO2 que les volcans? ça semble exagéré…

Bref, un argumentaire pour des gens déjà vendus à la cause qui se mettent les doigts dans les oreilles dès que des preuves contraires apparaissent. « L’épreuve des faits » existent seulement si on ignore ce qui a été déjà démontré

@lemoutongris

Encore du Cherry Picking. La relation entre la force des ouragans et le climat n’est pas si claire que cela. Beaucoup de climatologues l’on fait remarquer. Il y a plusieurs phénomènes qui jouent simultanément. D’autre part, la période de temps pour laquelle on a des données est courte. Difficile de distinguer des tendances.

Pour ce qui est de l’Antarctique, on voit tout de suite la qualité de vos sources. Voici les données:

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/seaice.anomaly.antarctic.png

Cela c’est les données de l’Antarctique pour les glaciers:

http://i56.tinypic.com/2jfavdv.png

Qui est manipulé ici? J’imagine que vous allez me dire que ces données sont fausses et fabriquées par les réchauffistes?

Et, là vous sorter cette étude espagnole sur l’impact des énergies vertes. D’une part, cette études est très faibles. Voici une critique de leur méthodologie:

http://www.nrel.gov/docs/fy09osti/46261.pdf

Évidemment, ce sont des méchants réchaufistes qui l’ont produite. Par conséquent, ils font aussi partie de la conspiration.

Pour ce qui est de la formation de Phli Jones, c’est une attaque typique contre le messager. Çà fait 20 ans que Jones publie des articles en climatologie. De plus, cela n’affecte en rien la qualité de son travail ce qui est la seule chose qui compte.

Pour ce qui est de l’histoire du CO2 est des volcan, c’est un argument négationniste complétement farfelu. D’une part, on mesure la concentration de CO2 dans l’air et elle est effectivement concentrée dans les régions habité du globe. D’autre part, la variation du rapport isotopique du carbone dans l’air indique clairement que c’est la combustion des carburants fossiles et non les volcans qui est la source du CO2. Évidemment, tout ceci fait partie de la grande conspiration.

Intéressant. Les deux chercheurs de l’étude que vous citez n’existent pas sur Google. Quel est leur bakcground?

« . Çà fait 20 ans que Jones publie des articles en climatologie. De plus, cela n’affecte en rien la qualité de son travail ce qui est la seule chose qui compte. »

Mes excuses, je voulais parler de Michael E Mann. Il aurait basé ses recherches sur UN arbre : http://www.suite101.com/content/climate-scientist-faces-knockout-punch-in-virginia-court-a232932

Et depuis quand un spécialiste des océans peut-il se spécialiser si vite dans les arbres?

Mais Jones a quand même comploté pour effacer des données compromettantes : http://assassinationscience.com/climategate/1/FOIA/mail/1107454306.txt

et que dire du GIEC, qui n’aurait apparemment pas vécu à la hauteur de ses propres standards : http://noconsensus.org/CitizenAuditReport.pdf

Enfin, pourquoi un blog comme skeptical science se voit donner autant de crédibilité? Les blogues sceptiques sont vite descendus en flamme…

@lemoutongris

Vous êtes pas doué pour cehrcher du monde sur internet:

http://www.nrel.gov/analysis/staff/eric_lantz.html
http://www.nrel.gov/analysis/staff/suzanne_tegen.html

Comment cela se fait-il qu’il y a une bonne vingtaines d’articles qui arrivent aux même conclusion que Mann. Incidement, c’est pas un arbre mais une séquence dendrochronologique russe. Incidement, Michel Mann est géophysicien.

L’histoire des données effacé c’est encore un complot conspirationniste. Jones s’est fait demander une quantité industrielle de données deux semaines avant de remettre un rapport important. En temps normal, il y avait 2-3 demandes par ans auxquelles il a toujours répondues. Pour lui il était clair que c’était une tactique pour l’empêcher de travailler.

POurquoi Skeptical science a plus de valeur que les blogues sceptiques. C’est simple, les blog sceptiques font des erreurs typiques d’un étudiant de Cégeps. Contrairement à vous, je suis capable de comprendre les articles scientifiques et les méthodes employées. Je peux donc m’apercevoir facilement que la discussion n’est pas au même niveau.

Par ailleurs, je ne sais pas si vous avez remarqué mais la majorité des informations scientifiques que vous avez présentés sont fondamentalement fausses. Le reste étant des attaques personnelles sur les chercheurs. C’est cela l’asymétrie.

« L’histoire des données effacé c’est encore un complot conspirationnist »

alors les e-mails sont faux?

« Par ailleurs, je ne sais pas si vous avez remarqué mais la majorité des informations scientifiques que vous avez présentés sont fondamentalement fausses. »

comment en être sûr, alors?

» les blog sceptiques font des erreurs typiques d’un étudiant de Cégeps. »

vraiment? du genre?

On a actuellement quelques dizaines voire centaines de personnes au prise avec des inondations en Montérégie et c’est le drame humain. Imaginez 30 millions personnes. Mais ce ne sont que des habitants du Bengladesh. Évidemment, les quelques jours d’été que nous gagnerons valent beaucoup plus.

@lemoutongris Voici un exemple d’erreur typique d’étudiant de cégep. C’est l’analyse de Spencer sur les rapports isotopique de C13/C12:

http://wattsupwiththat.com/2008/01/28/spencer-pt2-more-co2-peculiarities-the-c13c12-isotope-ratio/

La transformation que Spencer fait élimine l’évolution temporelle du ratio C13/C12 et il en conclu que ce rapport ne change pas significativement. Alors qu’un simple observation visuelle du graph montre le contraire. Quasiment toutes les analyses de Spencer suivent ce schéma. Suivant les critères négationistes, tous ce qu’il dit à partir de là devrait être rejeter parce qu’il est un pape « négationiste ».

Prenons ensuite ce document d’Anthony Watts qui dit que la disparition des stations météo froides est un complot qui pousse les températures à al hausse: http://scienceandpublicpolicy.org/images/stories/papers/originals/surface_temp.pdf

Cette référence n’apparait plus dans le texte car elle montrait que les auteurs ne savaient pas de quoi ils parlaient. D’une part, c’est l’anomalie moyenne que l’on calcule qui est une quantité indépendante du nombre de station et de leur position. Deuxièmement, s’il y a plus de stations dans le passé c’est que ces données historiques de stations qui n’opèrent plus qui sont ajoutés périodiquement dans la banque de données. Donc c’est pas que l’on enlève des stations mais que l’on en rajoute de temps en temps. Encore une fois, il s’agit d’un aspect très facile à comprendre.

Par conséquent, on doit rejeter aussi tous les propos du pape Watts suivant les critères de rigueurs négationnistes.

Parlons du fameux papier de McLean et al 2009 qui est supposé prouvé que les changements climatiques sont causé par El Nino. Le hic est que les auteurs travaillent avec la dérivé ce qui élimine tous les effets à long terme. Je note que ce papier a été acclamé par la communauté sceptique.

C’est pas très compliqués, il n’y a aucune symétrie dans les exigences scientifiques. D’un coté, il y a des gens qui font des accusations sans fondement. De l’autre coté, il y a un groupe de chercheurs a qui ont demande des preuves absolue.

La religion est de quel bords selon vous?

@lemoutongris

Il s’agit de réfugiés environnementaux. Çà inclus les réfugiés internes de pays. Entre autres, les paysans qui ont dû quitter leur terre parce en raison de la sécheresse ou des inondations font partie de ce nombre.

ça ne répond pas à ma question : les e-mails révélés sont-ils faux? Aucune commissions d’enquête sérieuse (lire : neutre) n’a réussi à les discréditer

@lemoutongris Les courriels ne sont pas faux. Cependant, ils n’indiquent en rien qu’il y a eu fraude comme essayent de la faire croire les négationnistes. Je les ai lu et il n’y a absolument rien là.

Les négationnistes veulent qu’il y a ait une fraude parce que leurs arguments scientifiques sont sans valeur. Alors, ils répètent sans cesse qu’il y a eu fraude car cela fait l’affaire de leur public.

Ils essayent aussi de faire croire que les commissions d’enquête n’étaient pas indépendante pour maintenir le doute. C’est typiquement des attaques ad hominen.

Des amateurs ont repris les données et sont arrivés aux mêmes résultats. Des amateurs ont pris d’autres données et sont arrivés aux mêmes résultats. D’autres centres de recherches sont partis d’autres données et arrivent aux mêmes résultats. Dans tous les cas la réponse des négationnistes est la même: il s’agit d’une conspiration.

« Ils essayent aussi de faire croire que les commissions d’enquête n’étaient pas indépendante pour maintenir le doute »

Oui, justement. L’enquête contre Mann était une enquête interne de son université, ce qui est un conflit d’intérêt. De plus, l’enquête n’a même pas interrogé McIntyre, qui a rendu la courbe du bâton de hockey caduque

L’enquête contre l’université de East Anglia était menée par le président d’une compagnie de captage de carbone, un coauteur de Michael Mann et une coauteure de Phil Jones. On a d’ailleurs analysé des documents choisis par ce dernier. D’ailleurs Oxburgh (le président) a avoué l’informalité de l’enquête.

Finalement, l’enquête du parlement du RU était tout aussi superficielle et n’a pas interrogé de sceptiques.

Imaginons un instant qu’il y aurait eu un Pharmagate. Wikileaks aurait diffusé plusieurs courriels d’employés de compagnies pharmaceutiques montrant qu’ils avaient supprimé des données compromettantes.

Une enquête sur un scientifique réputé, mené par l’université qui l’embauche, ne révèle rien, sinon qu’on n’a pas interrogé des gens qui montraient que ce scientifique a tort.

Une autre enquête, présidée par un fabricant de médicament, et assistée par deux co-chercheurs sur le développement de médicaments, ne trouvent rien de spécial. Les travaux qu’on leur a fait analysé étaient choisis par un des scientifiques qui trempe dans le scandale jusqu’au cou.

Gageons que la réaction n’aurait aps été la même, puisqu’il s’agit de compagnies privées. Mais comme Climategate remet en cause l’intervention du gouvernement – la seule façon dont on peut drastiquement réduire les émissions de CO2 – alors ça glisse comme l’eau sur le dos d’un canard

Le Climagate est du baloney, pour reprendre une expression de mes potes américains. Une baloune mouillée.

On voit que des lobby de droite, libertariens, industriels, etc… Manipulent donnés et opinions, canada et usa, pour combatre tout changements qui les blesseraient…

« On voit que des lobby de droite, libertariens, industriels, etc… Manipulent donnés et opinions, canada et usa, pour combatre tout changements qui les blesseraient »

et y a aucun lobby écologiste qui milite pour implanter des mesures économiques inefficaces qui vont ruiner l’économie et qui se base sur une preuve aux pieds d’argile?

Sans le capitalisme, il n’y aurait pas d’écologisme

@lemoutongris Moi je les ai lu les emails du Climategate et il n’y avait rien là. Associated Press les a lu et on conclu qu’il y avait rien là.

Pour ce qui est de McIntyre, le simple fait que tu dis qu’il a brisé le « hockey stick » ne fait que confirmé que tu ne t’informe que sur des sites négationnistes. L’effet que McIntyre a trouvé existe bien, mais il est très faible et ne change rien aux conclusions de la reconstruction.

@lemoutongris

Oui, mais il y a aussi la Science Écologiste et l’Idéologie Écologiste.

Problème, les faits des fois penchent pour les Verts par example.

Et puis, les couts d’agir vs les couts de ne pas agir… Ont perd moins en agissant.

Et l’écologie n’a PAS besoin du capitalisme. Argent peut-être, mais le capitalisme, non. Le capitalisme a jamais aidé la nature vraiment à part des ‘token acts’ et autres ‘greenwashing’.

Le capitalisme est FORCÉ à s’adapter. Nuance.

.Moi je les ai lu les emails du Climategate et il n’y avait rien là. »

Moi aussi, et si le scandale avait été Pharmagate, tu aurais été le premier à demander plus de précision.

En en me traitant de négationniste, tu ne fais que prouver que l’écologisme moderne est une religion

@lemoutongris

Ou bien, comme disait la fameuse blague américaine.. ‘Where,s the beef?’
Et si certains ne remarquaient qu’ils n’y a pas de boeuf, ne le voient pas?

Comme… aveuglés par leurs idéologies?
Ca semble familier ici….

Qui est aveugle?

Désolé, faute oublis.

Dans le sens de, il n’y a pas boeuf, et obstination d’en voir un.

@lemontongris Si on médicament produisait de façon consistante le même résultat avec différents groupes de patients, par différents groupes de médecins ont aurais tendance à croire qu’il est efficace. Dans ton cas, ce ne serait qu’une indication d’une vaste conspiration.

Tu dis que tu as lu les courriels, mais visiblement tu ne comprends pas leur signification.

« Tu dis que tu as lu les courriels, mais visiblement tu ne comprends pas leur signification. »

Naturellement. En lisant des courriels demandant de supprimer des données compromettantes, affirmant qu’il n’y avait pas de preuves de réchauffement dans les arbres de Sibérie, qui affirmaient qu’il fallait être catastrophiste même si on ne disait pas la vérité, je n’ai pas compris.

Pour le reste : une publication dans un journal d’astronomie semble suggéré que le soleil a une plus grande influence qu’on ne veut lui donner : http://wattsupwiththat.com/2011/05/10/new-solar-reconstruction-paper-suggests-6x-tsi-change-than-cited-by-the-ipcc/#more-39615

et oui, je continue de aprler de conspiration, surtout si on utilise des enfants : http://wattsupwiththat.com/2011/05/10/failing-to-make-his-case-james-hansen-uses-children-as-legal-pawns/#more-39657

@lemoutongris Shapiro lui-même mentionne que les modèles d’irradiance solaire sont consistants pour la période récente (à partir de 1950). Or, c’est durant cette même période que l’on observe une hausse rapide de la température. Ce résultat n’affecte donc pas les conclusions selon lesquelles le Soleil affecte beaucoup la température du globe.

ENcore un bel exemple d’asymétrie dans la réflexion.