La Chine a pris le virage

Le livre numérique, s’il tarde à décoller en Amérique du Nord et en Europe, n’en est plus à son vol d’essai chez les Chinois ! 

Le livre numérique
Photo : iStockphoto

Lancé en 2001, l’ebook a déjà expérimenté toutes les étapes de cette industrie : l’éclosion, la curiosité, le boom, le piratage et le triomphe dans les sites Internet gratuits.

Les lecteurs prêts à débourser peuvent se rendre à du8.com, par exemple, et, pour 10 yuans par mois (1,80 $ CA), accéder au « carré VIP » du livre numérique. Ils ont alors accès à des best-sellers chinois et à des livres occidentaux fraîchement sortis des presses en Europe et en Amérique du Nord. Les auteurs ne touchent rien, d’où le problème non résolu de leurs droits bafoués sur le marché chinois du livre numérique.

Sur 1 417 librairies numériques recensées dans Internet, seules 60 sont payantes. D’après une étude d’avril 2008 du ministère chinois de l’Information, 6 lecteurs de livres numériques sur 10 sont âgés de 18 à 31 ans. Et 92 % des gens qui lisent ces livres le font depuis leur ordinateur fixe à la maison. Étonnant quand on sait que tous ces sites proposent des formats idéaux pour les ordis de poche, BlackBerry et autres téléphones intelligents.