La COVID-19 inquiète les Canadiens, peu importe la province

Selon un récent sondage, six Canadiens sur dix se disent préoccupés par l’épidémie de coronavirus. Les 55 ans et plus sont les plus tourmentés. 

Woman at home looking through the persiennes

Les infections confirmées au coronavirus augmentent encore au Québec et au Canada, mais la bonne nouvelle est que le nombre de tests administrés chaque jour continue de grimper aussi. Le pire de la crise est encore devant nous, mais des mesures robustes ont été mises en place par les différents de paliers de gouvernement et – si la population obéit à ces mesures – la pandémie devrait ne pas submerger notre système de santé. Du moins, souhaitons-le.

Un sondage de la firme Léger a été publié en fin de semaine dernière concernant l’inquiétude des Canadiens envers l’épidémie actuelle du coronavirus. Selon ces chiffres, 62% des Canadiens et 58% des Québécois se disent préoccupés par l’épidémie, soit des proportions somme toute similaires considérant les tailles des échantillons.

Curieusement, lorsque l’on compare les résultats de cette question sur la base géographique des répondants, les chiffres sont plutôt homogènes:
Les répondants les moins préoccupés au pays seraient au Québec et dans les Prairies (58%), mais les variations d’une région à l’autre ne sont que de quelques points à peine.

Selon le rapport du sondage, la proportion de ceux qui ne sont pas préoccupés par l’épidémie est plus élevée chez la tranche d’âge de 18-24 ans (52%). Chez les 55 ans et plus, 65% se disent préoccupés.

À propos de la gestion de crise du gouvernement fédéral, 42% des répondants du sondage ont répondu à l’affirmative à la question: « Croyez-vous que le gouvernement canadien en fait assez pour protéger les Canadiens contre la propagation du COVID-19, communément appelée le coronavirus? »
Encore une fois, il y a peu de différences régionales aux réponses à cette question – à l’exception du Québec, où une plus forte proportion de répondants (50% contre 37%) affirme que le fédéral n’en a pas fait assez pour protéger les Canadiens.

Nous suivrons donc ces chiffres au cours des prochaines semaines afin de voir la progression des impressions des gouvernements pendant cette crise. Tel que mentionné plus haut, le nombre d’infections confirmées va assurément continuer de grimper rapidement au cours des prochains jours, puisque nous testons de plus en plus de cas potentiels. Toutefois, à la fin de la semaine prochaine, nous serons sans doute en mesure de vérifier si les directives de confinement implantées par les gouvernements auront aidé à « aplatir la courbe ».

Soyez prudents, chères lectrices, chers lecteurs. Restez chez vous si vous le pouvez.

Vous avez aimé cet article ? Pendant cette crise, L’actualité propose gratuitement tous ses contenus pour informer le plus grand nombre. Plus que jamais, il est important de nous soutenir en vous abonnant (cliquez ici). Merci !

Vous avez des questions sur la COVID-19 ? Consultez ce site Web du gouvernement du Québec consacré au coronavirus.

Vous avez des symptômes associés à la maladie ? Appelez au 1 877 644-4545 ou consultez un professionnel de la santé.

Les commentaires sont fermés.

Je travaille en pharmacie communautaire et je vous assure , hélas, que les personnes âgées n’ont rien compris en ce qui concerne le confinement chez eux. On a beau leur expliquer le principe et la nécessité de cette mesure, c’est peine perdue. J’ai travaillé samedi dernier et ils ont été environ une centaine à se présenter directement à la pharmacie…ils ne réalisent ni le fait qu’ils s’exposent au virus ni la vague qui arrive sous peu.

Effectivement, les répondants du groupe d’âge se disant préoccupés à 65% devaient être situés entre 55 et 69 ans. Je serais bien curieuse de voir les chiffres pour les 70+ exclusivement.