La guerre des sexes

 

Retour vers le grand dossier sur la santé des hommes

À la demande du ministère québécois de la Santé, le coordonnateur du dossier de la santé et du bien-être des hommes, Michel Lavallée, a conçu un ambitieux plan d’action. Le document, dont L’actualité médicale a obtenu un exemplaire, propose entre autres de mieux «soutenir les ressources pouvant répondre aux besoins spécifiques des hommes en difficulté». Deux ans après le dépôt de la première version de ce plan, le ministre Yves Bolduc, qui a succédé à Philippe Couillard, n’y a pas encore donné suite. L’attachée de presse d’Yves Bolduc, Marie-Ève Bédard, admet qu’aucune somme n’a encore été allouée à la mise en œuvre du plan d’action.

Gilles Rondeau, coauteur du rapport sur la santé des hommes, y voit l’influence de certains groupes de femmes (dont la Fédération des femmes du Québec), qui avaient vertement critiqué ce rapport, en 2004, dans une analyse intitulée «Comment fabriquer un problème». Ces groupes mettaient notamment en lumière le fait que les hommes occupent, encore aujourd’hui, une position de pouvoir dans la société.

«Il faut arrêter ces querelles idéologiques stériles, dit Gilles Rondeau. Nous sommes favorables au féminisme et nous ne voulons surtout pas enlever des ressources aux femmes. Nous voulons seulement combler le manque de ressources pour les hommes et qu’on s’ouvre un peu plus à leurs réalités.»

Laisser un commentaire