La marée noire aura disparu dans cinq ans

Dans cinq ans tout au plus, il ne restera aucune trace de la marée noire provoquée par l’accident de la plateforme Deepwater Horizon, prédit le biologiste suédois Arne Jernelov, qui fut longtemps expert en catastrophes environnementales pour les Nations Unies, dans un article publié en français par le quotidien suisse Le Temps.

Le spécialiste se base sur son expérience de l’accident de la plateforme Ixtoc survenu en 1979, qui avait provoqué une gigantesque marée noire dans le golfe du Mexique, au large de la ville de Campeche.

Arne Jernelov avait alors analysé les conséquences de cette marée noire, en tant que directeur du Swedish Water and Air Pollution Research Institute. Les techniques utilisées pour tenter de colmater la fuite par la Pemex en 1979 ressemblent à s’y méprendre à celles que BP essaye depuis quelques semaines, explique-t-il.

En 1979, il avait fallu 290 jours pour stopper la fuite. Entre temps, 475 000 tonnes de pétrole s’étaient échappées dans le golfe du Mexique. Cinq ans plus tard, toute trace de la catastrophe avait disparu, selon Arne Jernelov.

Laisser un commentaire

C’est bien de nous rappeler de ne pas trop s’en faire à propos du désastre de BP. C’est triste car le pétrole nuit à la vie mais ce n’est pas dramatique.

Dormez en paix, tout va très bien…vos paupières sont lourdes, tellement lourdes, le pétrole, la vie se dispersent…5 ans…madame la marquizzzzzzzze…

Il faut mettre en perspective. Le pétrole est très toxique et peut tuer énormément en 5 ans. Mais c’est également rassurant de savoir que c’est bio-dégradable, aussi ironique que ça puisse sembler, et qu’éventuellement il n’y en aura plus.

La vrai question à se poser, c’est que si la catastrophe est d’une trop grande ampleur, que restera-t-il de vivant après 5 ans ?

Qu’en pensent les pêcheurs et tous ceux qui dépendent de la mer pour vitre?..

Ce « biologiste » m’a tout l’air d’être complètement irresponsable ou très mal informé.

A ce jour 20 ans après, les gens ramassent encore des boulettes d’Ixtoc.

Sans parler des nappes échouées qui sont simplement recouvertes de sable.

20 après le désastre de l’Exxon Valdez, il y a encore des séquelles environnementales…5 ans, c’est bien peu pour un tel déversement et nous ne connaissons même pas les conséquences qu’auront les produits utilisés pour « disperser » le pétrole… Il faut aussi être réaliste…

Tout homme a son prix. Celui de Jernelov doit être assez faramineux, car ce n’est pas le premier venu et comme le mensonge est gros, le salaire doit être en conséquence. Mais BP peut payer, surtout pour sauver des centaines de millions, sinon des milliards, en nettoyage. La manoeuvre est habile car étant donné que tous les dégâts seront disparus dans 5 ans, pourquoi donc nettoyer nous dira « candidement » BP ? En bref, ce Jernelov c’est de l’or en barre et de l’argent bien investi pour BP.

Récemment j’ai lu un article qui détaillait les répercussions de la catastrophe de l’Exxon Valdez 20 ans après les faits de 1989, et les traces étaient loin d’avoir disparues, notamment chez les animaux…
À moins que ce biologiste suédois Arne Jernelov parle uniquement des traces visibles. :/

D’accord, on ne peut pas tout prévoir. D’accord les catastrophes arrivent. Ne devrait-on pas avoir fait des progrès en matière de gestion de crise environnementale, 31 ans plus tard? C’est juste que la population mondiale a augmenté de 50% depuis… et que les ressources terrestres sont déjà maximisées un peu partout… La marge de manoeuvre n’est-elle pas plus mince???

Cinq ans, pour un pélican qui manque de souffle, c’est long. Quant aux crevettes goudronnées, elles seront sans doute flamboyantes sur BBQ.

Et si ces millions de litres de pétrole brut avaient été transformés en essence, plastiques, PVC, polystyrène, etc. ils auraient été nuisibles pendant des centaines d’années. La vraie catastrophe environnementale c’est tout le pétrole qui est sauvé, pas celui qui est échappé – au moins celui-là ne produit pas de gaz à effet de serre. Vivement les alternatives au pétrole!

Bonjour.
Vous avez besoin de manger, de un il y a un baril de pétrole, et de deux du poisson et des crevettes et des homards et de la langouste.

Mne.Borde je ne vous pose même pas la question,je connais d’avance votre choix,et la question ne se pose même pas mais il y a un mais pourquoi les plate forme de forage ne dispose pas d’une sévère règlementation ,ils ont été sur la lune et ils ne sont même pas capable établir un plan A un plan B et un plan C vraiment nos leaders sont vraiment iresponsable et à la solde de ses grandes pétrolières et le seul arbitre est le peuple car il y a eu un permis de valider par le ministère des ressources naturelles et regarder qu’elle garantie il y avait des amendes en $$$$$$$$$$$$$$$$ vraiment un non sens en 2010.

Pour bien faire comprendre les coupables devraient être sur une île déserte avec rien et après deux semaines ils auraient compris que la pêche est importante car dans l’eau salée l’eau est impossible à boire mais il y a un mais si une personne mange du poisson alors il va hydraté par l’eau contenue dans le poisson et assurer sa survivance voilà l’importance de protéger notre pêche car l’eau potable n’est pas infini mais il y a un mais un moyen de survivance naturelle existe et l’homme est en train de détruire.

Sur une îles déserte voilà le menu du jour:

1- Baril de pétrole
2- $$$$$$$$$$$$$$$$
3- Divers poisson servie avec
langouste et homards et pour
finir un peu de crevette.

On comprend que les conclusions de monsieur Jernelov sont difficile à avaler (comme l’est certainement le pétrole pour les poissons et les oiseaux) Comme beaucoup de commentateurs, elles me mettent le cerveau en point d’interrogation.

Chacun a sa façon de manifester son étonnement et son incrédulité (humour, raisonnement logique, compassion pour les populations, etc.). Mais, sans base ou données scientifiques valables, nul ne peut affirmer que ce ne sont que mensonges.

Sans preuves tangibles et convaincantes, on ne peut suggérer qu’il est payé par BP. Ou, alors, on fait dans la diffamation pure et simple. Quel comportement détestable! Malheureusement pratiqué par trop de commentateurs. Et qui n’ajoute strictement rien à l’avancement de la réflexion et de la compréhension. Au contraire.