La monoculture menace votre assiette

La majeure partie de ce que nous mangeons provient de seulement 12 plantes et 5 espèces animales.

Dans la même catégorie
1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

Quel reportage intéressant et inquiétant. Je ne veux pas paraître critique outre mesure, mais je suis surprise et déçue de ne voir aucun commentaire avant le mien. J’espère qu’il y a eu beaucoup de partages par contre. Je pense que pour notre santé et la biodiversité, il faut commencer à cultiver chez soi ou acheter local le plus possible. Il existe des vendeurs de semences anciennes notamment que j’aimerais utiliser. Ce reportage m’encourage en tout cas à commencer à cultiver un peu chez moi et à continuer à acheter de producteurs locaux.