La pandémie de l’indécence

L’attention suscitée par la grippe A(H1N1) frise l’indécence vis-à-vis des drames qui secouent certaines régions du monde, estime un ancien président de la Croix-Rouge française.

Coup de gueule remarqué ces jours-ci de Marc Gentilini, scientifique respecté et ancien président de la Croix-Rouge française, qui qualifie la pandémie de grippe de «feuilleton de l’été» indécent vis à vis des drames sanitaires qui se déroulent dans d’autres régions du monde.

Écoutez ici les propos incendiaires de ce grand spécialiste des maladies infectieuses et tropicales, président de l’Académie française de médecine, alors que la France vient de commander pour un milliard d’euros (1,7 milliards de dollars canadiens!) de vaccins contre le virus A(H1N1).

Lisez aussi l’opinion de Christophe Fournier, président du Conseil international de Médecins sans frontières, qui rappelle que 90% des vaccins contre la grippe iront aux pays riches, alors que les populations les plus vulnérables sont au sud.

Et vous, qu’en pensez-vous? Est-ce qu’on en fait trop ici, et pas assez là où ce serait médicalement plus justifié?

Laisser un commentaire