La paresse commence à 10 ans

Au cours des premières années du primaire, les enfants adoptent progressivement des modes de transport actif pour se rendre à l’école. À partir de l’âge de 10 ans, toutefois, les choses se gâtent.

La paresse commence à 10 ans
Photo : iStock

La fréquence du choix du vélo ou de la marche se met à décliner, en faveur des autobus scolaires ou municipaux, ou de tout accompagnement en voiture.

C’est ce qu’a constaté le chercheur Roman Pabayo, du Département de médecine sociale et préventive de l’Université de Montréal, grâce à des données prélevées auprès de 7 960 enfants canadiens, suivis de l’âge de 6 à 16 ans.

De façon générale, ceux qui habitaient en ville étaient plus actifs. Ceux qui avaient un ami avec lequel se rendre à l’école, également.

L’équipe montréalaise espère cerner les facteurs qui influencent les choix des jeunes, pour mieux encourager ceux-ci à bouger.

Laisser un commentaire