L’appel du progrès ?

Fini le call de l’orignal ! Désormais, les chasseurs n’ont plus à maîtriser cet art complexe pour attirer le roi de nos forêts. Ils n’ont qu’à presser un bouton.

L’appel du progrès ?
Photo : iStock

Depuis 2010, Québec autorise l’utilisation d’appeaux électroniques, des appareils imitant le cri des animaux, pour chasser le gros gibier (orignal, cerf de Virginie, ours), une mesure qui soulève la controverse.

Pour la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, qui en a demandé la légalisation, le but est d’encourager la relève. « L’électronique, c’est l’univers des jeunes de la génération Facebook. On va les chercher ainsi », dit Alain Cossette, directeur général de cet organisme.

Pour Michel Therrien, guide de chasse, cet argument ne tient pas la route. « Si les gens n’apprennent pas à communiquer avec les bêtes, où est le plaisir de chasser ? » dit-il. Les deux hommes estiment toutefois que les appeaux électroniques n’augmenteront pas la récolte de trophées. La raison en est bien simple : ces appareils ne peuvent pas moduler les calls en fonction des réponses du mâle, comme le font les bons chasseurs. Les orignaux ne sont pas aussi dupes qu’on le pense !

 

Laisser un commentaire