Lavage des mains inefficace : un peu de sérieux !

Même si vous suivez vaguement l’actualité, vous avez sûrement entendu parler de cette étude qui prouverait que le lavage des mains avec un gel antiseptique à base d’alcool  ne permet pas de diminuer la transmission des virus du rhume et de la grippe. Tout le monde en parle !

Sachant les médias et le web en général friands de ce genre de nouvelle, j’ai essayé de remonter à la source pour en savoir un peu plus.

Les innombrables articles que vous pourriez lire sur le sujet vous diront tous à peu près la même chose: le Dr Ronald Turner, médecin chercheur à l’Université de Virginie, a présenté lors de la 50e conférence annuelle de l’Interscience conference on Antimicrobial Agents and Chemotherapy (ICAAC), une étude au cours de laquelle il a comparé le nombre de gens qui ont attrapé des rhinovirus ou la grippe pandémique parmi deux groupes de personnes qui s’étaient ou non lavé les mains avec une solution à base d’alcool toutes les trois heures pendant dix semaines, à l’automne dernier.

Parmi les «désinfectés», 42 sur 100 ont attrapé des rhinovirus et 12 sur 100 la grippe. Dans l’autre groupe, ils étaient respectivement 51 et 15.

Cela suffit-il pour conclure que les gels sont inefficaces ? Les chercheurs disent que oui (nous dit-on).

Mais pour en juger, il faudrait avoir beaucoup d’autres détails.

Par exemple: sur quels critères a-t-on choisi les participants à l’étude ? Les gens des deux groupes avaient-ils le même âge et le même risque de contracter des maladies virales ? Comment a-t-on vérifié qu’ils ont contracté ces virus ? A-t-on repéré les virus sur les mains de gens ou ces gens ont-ils été vraiment malades ? Quelles mesures d’hygiène a adopté le groupe témoin : pas de lavage de mains du tout, à l’eau et au savon seulement? …

Ce ne sont pas les questions qui manquent ! Et pourtant, quasiment pas un mot sur tout cela dans les articles écrits à ce sujet (à l’exception de celui-ci)!

Détail intéressant, et qui devrait rendre méfiant: cette étude a été payée par Dial, une compagnie filiale du géant Henkel qui fabrique justement des gels antiseptiques et des savons.

J’ai essayé en vain d’avoir plus d’informations. Le Dr Turner, pédiatre spécialisé en maladies infectieuses, m’a juste répondu que son étude n’a pas encore été publiée et qu’il l’a seulement pour l’instant présentée à cette conférence.

Ni l’Université de Virginie, ni l’ICAAC n’ont émis de communiqué à ce sujet, ce qui est étonnant s’il s’agit vraiment d’une étude significative.

Et si on attendait un peu avant de s’emballer et de clouer au pilori ces fameux gels ? 

PS: Cette chronique n’a pas été commanditée par un fabricant de savons, de gels, de vaccins, de masques respiratoires ou de médicaments 🙂

Laisser un commentaire

C’est justement ce que j’avais trouvé curieux: qu’une étude sponsorisée par un fabricant de gel, trouve que les gels ne sont pas si efficaces que ça (parce que ces virus sont surtout diffusés par aérosols, directement de la bouche au nez?…).

En tout cas, ça contredit bien le message publicitaire habituel, que les désinfectants suffisent à se protéger absolument contre la grippe H1N1, par exemple.

Devant une information, il faut toujours se demander à qui ça peut servir et vérifier qui est derrière. Mais on est tellement innondé de nouvelles que l’on a pas toujours le temps ou les réponses pour vérifier ceci.

Drôlement, c’est justement parce que l’étude est sponsorisée par un fabriquant de gel, que je me méfie moins de l’info…

Anyway, si on arrêtait de bousiller nos anticorps avec ces produits, ces petits soldats seraient amplement suffisant pour nous protéger..

Mais bon, c’est un autre débat..

L’étude est sans doute randomisée, c’est la règle de base dans ce type d’essai ; ça va tellement sans dire qu’on ne le dit que rarement. Ça suffit à peu près à éliminer les biais, quoiqu’ils soient encore mieux éliminés si on apparie *et* randomise, mais bref, c’est pas le moment de faire un cours de méthodo.

Le résultat ne me paraît pas surprenant : le virus de la grippe ne survit que quelques minutes sur une peau sèche. Bref, pour attraper la grippe parce qu’on a les mains sales, je ne vois qu’une seule façon : se faire éternuer sur les mains et les porter rapidement à sa bouche…

Bref, est-ce que ça n’est pas vous qu’il faudrait rappeler à un peu de sérieux ?