Le blues des gras trans

Les gras trans — qu’on trouve dans la margarine, les matières grasses et des produits transformés — ont déjà été condamnés pour leur association aux maladies cardiovasculaires. On les soupçonne aussi d’accroître les risques de dépression.

Le blues des gras trans
Photo : iStockphoto

Plus de 12 000 diplômés universitaires espagnols ont répondu à un questionnaire sur leurs habitudes alimentaires (PasseportSante.net).

Des chercheurs ont ensuite suivi leur état de santé pendant six ans : 657 volontaires ont montré des symptômes de dépression. Les
plus grands consommateurs se sont avérés les plus vulnérables.

La bonne nouvelle : la consommation de bons gras, comme l’huile d’olive, réduirait les risques. Voilà qui confirme qu’une saine alimentation favorise une bonne santé mentale.

 

Laisser un commentaire