Le bonheur de la Révolution tranquille en exemple aux Nations Unies

La Révolution tranquille a rendu les Québécois francophones durablement plus heureux que les autres Canadiens, peut-on lire dans le World Happiness Report préparé par le Earth Institute de l’Université Columbia et l’Institut canadien de recherches avancées.

Ce rapport, qui dresse un bilan complet de la recherche scientifique sur la mesure du bonheur et du bien-être, a été commandé par les Nations Unies à l’occasion d’une  assemblée spéciale tenue hier à New York pour réfléchir à la manière d’intégrer ces indices dans la mesure du développement humain, pour l’instant surtout basée sur des éléments économiques comme le produit intérieur brut.

Depuis 1972, le Bhoutan, qui mène les discussions au niveau mondial sur le bonheur et avait convoqué cette réunion, mesure son «bonheur national brut» (BNB) qui repose sur quatre facteurs d’importances égales : la croissance et le développement économiques; la conservation et la promotion de la culture; la sauvegarde de l’environnement et l’utilisation durable des ressources; et la bonne gouvernance responsable.

D’autres pays ont commencé à l’imiter, mais s’interrogent encore sur la manière de mesurer adéquatement le bien-être de leur population.

Le rapport présente les réflexions à ce sujet et analyse les indices de bonheur utilisés au Bhoutan, au Royaume-Uni et par l’OCDE.

Les recherches sur la mesure du bonheur ont débuté il y a plus de 40 ans avec les travaux de l’économiste américain Richard Easterlin, qui a mis en évidence les relations paradoxales entre l’argent et le bien-être, que l’on ne parvient toujours pas à expliquer clairement et encore moins à quantifier.

On a démontré à de nombreuses reprises, et à plusieurs endroits dans le monde, que les gens riches sont en moyenne plus heureux que les pauvres, ce qu’on peut facilement expliquer de multiples manières.

Mais paradoxalement, plusieurs études ont aussi clairement démontré que l’augmentation du niveau de vie à l’échelle d’un pays ne rend pas sa population plus heureuse.

Aux États-Unis par exemple, les sondages sur le bonheur réalisés périodiquement depuis les années 1960 ne montrent aucun accroissement du bien-être dans la population, même si le PNB par habitant a triplé au cours de cette période.

Qu’est-ce qui rend les gens plus heureux, alors ?

Les chercheurs ont exploré notamment la piste de la génétique par des études sur des jumeaux, mais il semble que seulement un tiers environ des différences interindividuelles dans l’aptitude au bonheur puissent être expliquées par les gènes.

Les bouleversements sociaux importants jouent un rôle clé, selon le World Happiness Report qui cite à cette occasion le cas du Québec.

Dans les 25 années qui ont suivi la Révolution tranquille, les Québécois francophones ont vu leur niveau de satisfaction augmenter régulièrement comparé à celui des autres Canadiens.

La différence équivaut à un doublement du revenu en terme de bonheur généré, selon les études citées qui ont analysé les résultats des enquêtes sociales générales de Statistiques Canada.

Autrement dit, la Révolution tranquille a apporté aux Québécois un niveau de bonheur équivalent à celui que procure un doublement de salaire !

Toute la difficulté, maintenant, consiste à bâtir des indicateurs de richesse qui en tiennent compte.

Peut-être qu’alors la question de la dette ne nous paraîtra pas si dramatique compte tenu de la richesse – non monétaire – qu’elle a générée?

En revanche, je ne suis pas sûre que le bonheur moyen des Canadiens va augmenter si on commence à intégrer des notions d’environnement dans les mesures. Les décisions du gouvernement Harper de se retirer du protocole de Kyoto, de soutenir massivement les carburants fossiles et de baisser le seuil des exigences d’évaluation environnementale risquent de flanquer une sacrée claque à notre bonheur national brut…

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

7 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Faudrait vérifier la proportion de prescriptions d’anti-dépresseurs dans cette quête du bonheur au Québec. Du vrai bonheur artificiel 🙁

Mon Dieu quelle bêtise!!!!

On verra bien tout le bonheur qu’on aura quand le marché des obligations va se réveiller et nos 248 milliards de dette (sans parler de celle de ménages) vont commencer à nous mastiquer le derrière….

C’est pas si faut que ça… Notre épanouissement collectif ou notre libération de la dominance anglais y est pour quelque chose. Pendant les années 70, 80 et 90 les québécois ont pris leur place dans notre monde économique. Parlez en à Pierre Peladeau (le père) il a fait partie de ceux qui ont pris le territoire économique anglais du Québec.

Contrairement aux hommes du mythe de la caverne de Platon, quand les Québécois ont vu le soleil, …
C’était sans doute, un jour doux d’avril après un long hiver …

Comme nous ne connaissions que cela durant ces années sombres… _

Alors, les belles furent belles et libres d’aimer, …
Et les hommes transis eurent les yeux mordorés!

Oui, quand nous avons vu la lumière,…
Je me souviens… Je me souviens!
Nous nous en sommes gavés. Nous avions faim, tellement faim de cette jeune liberté, soif de cette jeune justice,… Et leurs fruits étaient si frais… Et leur vin était si suave…

Baignés de jour et de nuit par le halo des astres que nous croyons aux autres, nous nous sommes crus du ciel.
Du ciel, du vrai pour la première fois.
Pas soumis à un pâle reflet de nous, mais beaux et heureux de l’être en plein jour.
Et de douceur en douceur, nous avons connu l’extase de ceux qui se libèrent des chaînes,…

Cela a bien duré 30 ans… Et pourtant… Je me souviens,… Je me souviens!

Pourtant, avec le temps…
Nous sommes retournés à nos chaînes…

Ces chaînes qui nous lient au consumérisme du grand tout Nord américain…
Ces chaînes qui nous attachent à des mots qui ne sont pas les nôtres, «des étudiants qui demandent des injonctions contre d’autres étudiants», retour au banc…
Retour au banc…
Et bientôt, tu auras droit au sermon, mon fils, ma fille…

Pour ceux qui ont fait la révolution tranquille, sans casse, sans cadavre, sans sang sur les mains, …
Une injonction? Impensable ! Impossible ! Incroyable ! Le coup bas ! Très bas sur un printemps si tendre, tant espéré de son nouveau … Un printemps qui promettait encore…
Des jeunes qui souhaitent des chaînes dont ils ne soupçonnent même pas le poids !

«Oui, mais l’université doit être RENTABLE!»
Oui, mais pour qui?
L’UNIVERSITÉ depuis qu’elle s’est faite hors de la caverne a TOUJOURS ÉTÉ RENTABLE…

Malgré tout, jusqu’à ce jour, elle t’a tout donné, même ce droit de demander une injonction contre tes frères qui souhaitent ne pas retourner dans la caverne de grand-papa.

Chiâleux, chiâleuses,… Lâchez-vous lousse, vous avez, (AVE John James! ) tellement sérieux qu’on pourrait croire que votre avenir est en jeu !

Alors, les chiâleux de dire,
«Comme vous avez de grandes dettes, mes enfants!»
«Vous êtes gâtés, vous avez des iPod…» iPod!!!
Ohhhhhhhhhhhh! iPod?
Crime contre………? Contreeeeeeeeee?

Pourtant, le plus triste est que plusieurs de nos enfants les aiment les chiâleux et leurs chaînes…
Ils n’ont jamais connu la caverne., la vraie, celle de la profondeur de l’abîme vers laquelle on vous abîme.
Ils n’ont jamais connu la caverne et la souhaitent parfois. I
ls n’ont jamais su ce qu’il y avait dans la caverne.
«Clap, clap! À genoux! Clap, clap, clap! Debout!»
Ces chaînes des Universités aux places comptées et réservées une génération d’avance,…
Toi, mon bon petit soldat «injocteur», sans la Révolution tranquille tu serais toujours dans tes tranchées.
Et dans les années 70, enfants de la Révolution tranquille, c’est ton prof d’anthropologie qui t’aurait enseigné ce qu’il y avait dans la caverne que semble tellement désiré.
Ces chaînes de l’obscurantisme, religieux ou autre.
Il t’aurait dit l’obscurantisme… L’aveuglement dans la lumière.
Cette première lumière qui t’aurait éblouie, c’était TROP!
Le droit de savoir pour tous, c’était si beau !

«Monsieur le juge, je veux que vous mettiez des chaînes à tous ces marmots gâtés qui croient qu’ils ont le droit d’envahir MON université, universitas, universelle,…»

L’aveuglement de l’ignorance généralisée, voulue et programmé.
Programmes, ….
Programmer,… ?
Programmons, … !
Ces chaînes dans les Facultés.
Ces chaînes qui musèlent les penseurs, les vrais, les libres.

Aujourd’hui, les poseurs de chaînes donnent la voix à leurs serviteurs, les «chiâleux» du Québec et d’ailleurs d’ailleurs, plutôt qu’aux curés, mais…

Qu’est-ce que ça change? _
Les «chiâleux» sont les «Produits dérivés» de la caverne et ils s’ennuient de leurs chaînes.
Est-ce vraiment par nostalgie?
Nostalgie d’un temps qu’ils n’ont pour la plupart pas connu, et espoir pour ceux qui croient que ce retour du troupeau aux chaînes, leur permettra peut-être de se dorer au soleil, eux et pas les autres…?

On manque de place au paradis, chère «courbette courbaturée»?

Les régimes «autoritaires» ont toujours utilisé la police, «le poivre de Cayenne» et la médiocrité des mièvres des envieux pour attacher les chaînes du troupeau. Prend garde à qui tu souris, petit gardien de l’ordre…

Ces chaînes de la productivité à tout prix.
Ces chaînes qui nous placent en compétition avec les sujets de dictatures, esclaves des temps modernes…
Ces chaînes qui nous attendent au bout du discours des «parleux» qui peuplent nos ondes pour nous dire comme nous sommes moins productifs que le reste de l’Amérique du Nord, à 52 heures de moins par années.
52 heures par années à vivre avec nos familles, nos amis,…
SCANDALE!
52 heures de moins que nos entravés volontaires des cavernes de l’Ouest, ou du Sud…
Ne pas faire baisser le PIB…
Le PIB, RELIGION DES RELIGIONS MODERNES…
Le Dieu «PIB de Ottawa», «PIB de Québec»,… Qui vous rendra tous riches…
Parlez-en aux gens d la caverne du Sud.
Le PIB… Quand les plus riches (1%) s’en réservent plus du quart (25%), que dire du PIB?
Que dire, que pouvons-nous ajouter au désir de retourner à la caverne?
Quand les Hommes s’entravent d’eux-mêmes…
Et tout ce troupeau est raciste.
Ils ne comprennent pas les femmes de porter… Les hommes de tels pays de faire… La caverne?
Chacun de nous a sa place dans la caverne qui lui est réservée…
TROUVE-TES CHAÎNES. ET ATTACHE-TOI.
Aujourd’hui, M. Harper, après avoir savamment coupé les budgets de l’aide internationale, des ONG qui ne bêlent pas sur son ton, a aboli «Droit et démocratie»… Et nous, nos chaînes?

À quand l’abolition de la Charte des droits et liberté?
«La Charte des droits et liberté, j’en ai jamas eu besoin moé, chu lib. Pis, y’en a qui s’en sarvent pour être des terroristes, chri…»
«Y’a yenk les ci pis les ça… qui s’en sarvent!»

Oui, oui, …

Et la loi 101 (ce qu’il en reste), la Charte de droits et libertés (C’est pour les …), l’assurance santé (ce qu’il en reste), les syndicats (ces des faiseurs de troubles), l’assurance automobile (ça sert à quoi, Y’en a pas aux States, pis Y conduisent pareil), le salaire minimum, la Protection de la Jeunesse, la sécurité sociale, la protection du consommateur, l’assurance santé (ce qu’il en reste), le droit de manifester (ce qu’il en reste), le droit de grève (ce qu’il en reste), la protection du citoyen, le Vérificateur général, le droit d’association, l’école publique, …

Et le bonheur… Vous savez celui que nous a donné la Révolution tranquille ?

Le bonheur… Pourquoi ne pas abolir le droit d’être heureux, puisque c’est la Révolution tranquille qui nous en a donné le plus?

Oui, la révolution tranquille nous a rendu heureux …

Et sans vous voler mes enfants, malgré ce qu’en disent les «politicailleux».
Les enfants de la Révolution tranquille, les maudits baby boomers n’étaient pas que des voleurs d’avenir. Ils construisaient Université du Québec, le métro, les hôpitaux, HQ, SAAQ, CHSLD, DPJ,…
Nous avons été et sommes encore la plus nombreuse génération payeuse de taxes et d’impôts sur le revenu de toute l’histoire de l’humanité. Nous étions heureux de construire un Québec éclairé, instruit, et en santé.
Une génération qui a fait monter le PIB de façon exponentielle durant les 40 dernières années et qui en avait réservé une large part à tous. Avant que le 1% ne soit trop écouté par nos enfants ne réussisse à leur faire souhaiter une visite, une longue visite dans la caverne.

La Révolution tranquille et le bonheur,…
Comme une belle histoire d’amour, même quand elle se termine,…
Même mal… Je suis et serai toujours heureuse de l’avoir vécue!
Les Nations Unies peuvent bien en prendre exemple, comme nous pour dire, Je me souviens, !Je me souviens encore! Comme vous pour dire, Il était une fois…
Vous qui aurez besoin de vous souvenir un jour de votre retour dans la caverne. Vous qui en aurez probablement besoin bientôt, et un bientôt pas si lointain…
Le Québec de la Révolution tranquille, où nous avons été heureux, fait de nous des sujets d’admiration aux Nations Unies…
Des bélougas en voie d’extinction, inconscients des abîmes qui les abîment…

Et parce que je suis une vieille «freak» pas tout à fait récupérée, je nous, je vous souhaite à tous une autre douce, belle et tranquille révolution!

Un printemps du 22 avril qui vous coupera les chaînes et vous fera vivre définitivement dans et pour la lumière, … Pour tous dans la lumière !

Le bonheur national brut… et quoi encore.

Selon cette mesure, la Corée du Nord et Cuba ont les citoyens les plus heureux de la planète. c’est tout dire.

quant au bonheur des Québécois : laissez-moi en douter. cette révolution socialiste n’a (presque) rien amené de bon

C’est vrai que les québécois sont les plus heureux au monde.
C’est ce qui explique notre taux de suicide très élevé et notre taux de tueries PER CAPITA parmi les plus élevé au monde.
C’est aussi le seul endroit dans les pays de l’OCDE ou un homme armé est entré dans un parlement dans le but de tuer les parlementaires.

Lorsqu’on a connu la chape de plomb imposée par l’Eglise dans les écoles ( j’ai commencé l,école en 1956) auprès des familles et des couples , de l’accès à l’éducation, les hopitaux etc. c’est certain que le « après 1960« offrait toute une bouffée d’air frais!Il y a de ces époques , dans notre histoire qu’on a peut-etre intéret à ne pas oublier ….