Le camouflage se raffine

Les centres de recherche dévoilent les nouvelles méthodes de camouflage militaire. Des vêtements qui changent de couleur, des hommes invisibles à l’infrarouge, des tanks déguisés en motocyclettes…

Le camouflage se raffine
Photo : Sophie Casson

Le soldat caméléon

Patrouiller en zone de conflit sans être vu sera bientôt possible. Grâce à un dispositif électronique intégré, un textile s’imprègne de la couleur des lieux. Résultat : le soldat se fondrait dans le décor. Déjà présent sur le marché, le tissu est toutefois trop rigide pour être converti en habit militaire. Pour l’instant, Saab Barracuda l’utilise pour envelopper des tanks en Afghanistan et tester sa polyvalence. Plusieurs pays, dont le Canada, financent les recherches pour rendre cette matière plus malléable.

L’homme invisible…

Une entreprise californienne, l’AAE, met au point un poncho fait de particules isolantes à faible conduction thermique. Ce vêtement permet de se déplacer la nuit sans être vu, même avec des appareils à infrarouge. Par ailleurs, Ceno Technologies, entreprise de Buffalo, tente de créer une peinture pour le corps qui bloquerait les signaux de chaleur humaine, le meilleur moyen de garder totalement l’incognito.

… mais alors là, vraiment invisible !

Une équipe de chercheurs japonais et britanniques travaille à mettre au point une « cape d’invi­sibilité ». Il s’agit d’un cylindre constitué d’un « métamatériau » que les ondes électromagnétiques peuvent contourner avant de reprendre leur forme initiale, sans aucun retard de phase. Résultat : non seulement un observateur éloigné ne pourrait voir le cylindre, mais il pourrait voir ce qu’il y a derrière ! La cape pourrait devenir réalité d’ici deux ou trois ans. L’armée américaine aurait manifesté un certain intérêt pour la chose…

Exit le tigré

Recherche et développement pour la défense Canada (le laboratoire officiel des Forces armées canadiennes) a mis au point un tissu de camouflage pour remplacer le motif tigré. Le DCamC (dessin de camouflage canadien) est un imprimé fait de carrés semblables à des pixels. Des tests prouvent que ce motif est peu repéré par l’iris, donc qu’il capte moins l’attention. Divers modèles existent, pour le camouflage en ville, en forêt ou dans le désert. Des régiments canadiens, américains, allemands, britanniques et français utilisent déjà le DCamC.

Vision trouble

Un enduit anti-infrarouge est capable de camoufler les armes, les voitures et même les tanks ! Cette mousse isolante réduit les signaux de chaleur et permet de modifier la silhouette de l’objet sur les écrans radars. Son utilisation avec des pochoirs a permis de transformer un véhicule blindé en motocyclette ! La société Aerodyne vise un nouvel objectif : camoufler des avions en plein ciel grâce à la thermodynamique.