Le cannabis ramollit le cerveau des ados

La marijuana n’est pas aussi inoffensive qu’on pourrait le croire, fait valoir une équipe de recherche internationale qui a suivi 1 037 Néo-Zélandais de leur naissance jusqu’à l’âge de 38 ans.

Photo : iStock

Ceux qui avaient commencé à fumer régulièrement du cannabis avant d’avoir 18 ans ont perdu en moyenne huit points de quotient intellectuel de 13 à 38 ans !

Ces effets semblent irréversibles. En effet, les participants qui avaient cessé de fumer après quelques années n’ont pas récolté de meilleurs résultats. « C’est l’âge auquel on commence à consommer qui semble avoir le plus d’incidence sur les fonctions cognitives », observe Madeline Meier, chercheuse postdoctorale à l’Université Duke, en Caroline du Nord, qui a dirigé l’étude. « Jusqu’à l’âge de 18 ans, les structures cérébrales ne sont pas complètement formées. »

 

Laisser un commentaire