Le cataclysme Harper

Les experts du GIEC nous ont prévenu : avec les changements climatiques, le risque d’événement extrême augmente. C’était sans compter l’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire, véritable catastrophe pour ce qui est de la lutte aux changements climatiques !

Que le Premier ministre Stephen Harper et son entourage considèrent que le protocole de Kyoto n’est plus un outil pertinent, soit. De nombreux experts à travers le monde partagent cette conclusion, qui a même fait l’objet d’un éditorial dans la très sérieuse revue scientifique Nature juste avant le début de la conférence de Durban.

Qu’il qualifie en chambre les cibles de Kyoto de «stupides» comme il l’a fait mardi montre cependant à quel point Stephen Harper se moque des questions de climat.

Le Premier ministre ne croit tout simplement pas aux conclusions des scientifiques à ce sujet, même s’il ne cesse de nous assurer – mollement – le contraire.

Le protocole de Kyoto a certes manqué sa cible, mais il devait être tenté. Aujourd’hui, il faut rebrasser les cartes des négociations internationales sur le climat, tirer des leçons de l’expérience Kyoto et innover pour tenter autre chose.

Le problème, c’est que le Canada se comporte comme le parfait Deux de pique dans ce jeu de cartes mondial.

Plutôt que de continuer à faire partie du concert des Nations qui réfléchit à comment nous préparer à un avenir meilleur, il préfère se mettre la tête dans le sable (bitumineux de préférence) et laisse aux autres grands de ce monde le soin de s’organiser. Ce qui va pourtant, inévitablement, finir par nous retomber sur le coin du nez.

J’aurais à la limite accepté le terme de «stupide» si M. Harper nous était arrivé avec une solution vraiment brillante pour accélérer la lutte aux changements climatiques. Sauf qu’il n’a aucune espèce de Plan B à proposer!

À moins que…

Je ne voudrais pas jouer les oiseaux de mauvais augure, mais je sens que les prochains mois vont être très très durs pour les scientifiques du gouvernement fédéral.

Car si l’on ne veut pas entendre le message, quoi de plus simple que de tirer sur le messager ?

Après avoir rempli ses promesses électorales en quelques mois à peine avec plusieurs mesures souvent décriées par les scientifiques, comme le projet de Loi C-10, le gouvernement a déjà annoncé qu’en 2012, il faudrait se serrer la ceinture.

Nul besoin de s’appeler Nostradamus pour deviner que les chercheurs seront parmi les premières victimes des compressions budgétaires.

Déjà, hier, Ottawa a annoncé 25 abolitions de postes à l’Institut Maurice-Lamontagne à Mont-Joli, l’un des plus importants centres de recherche de Pêches et Océans Canada.

Après tout, qu’importe que les stocks de poissons et les océans soient au plus mal ? On n’a qu’à ne plus en parler et tout se réglera comme par magie!

Mais au fond, tout cela a-t-il vraiment de l’importance vu que la fin du monde est prévue dans un an tout juste? Je blague évidemment, mais je me demande s’il n’y a vraiment personne qui raisonne de cette manière dans les rangs conservateurs de l’antiscience…

Laisser un commentaire

Le GIEC n’a aucune espèce de crédibilité : il publie des textes d’écologistes, non révisés dans le sens du monde ou écrits par des gens aux qualifications douteuses. En plus, il se pense au-dessus des loi d’accès à l,information

Dans le grand jeu de poker du réchauffement climatique, le Canada est censé faire parti des gagnants. Nous deviendrons la Californie du Nord, pétrole en sus.

Voilà sans doute ce qui motive notre Guide bien aimé.

Le Bangladesh sera sans doute effacé de la carte, mais que voulez-vous, des victimes collatérales c’est inévitable. On va se préparer en blindant nos frontières pour faire face à un éventuel afflux de réfugiés.

Et au cas qu’il faille intervenir pour se protéger d’un monde devenu hostile, notre Aviation Royale et notre Marine Royale seront alors prêtes à servir.

A lemoutongris,

Je vous félicite pour votre franc jugement sur la communauté scientifique des sciences du climat. Vos argument sont solides, la sentence sonne juste. Les crétins vous entendront…et vous comprendront.

Quelque chose de risible et de pathétique dans ce débat sur l’environnement qui frôle trop souvent le délire médiatique.

Coca Cola qui aide à sauver les ours polaires avec une canette devenue blanche pour l’occasion de Noel avec un généreux don de 2 millions de dollars. Trop de générosité… Vraiment! Pour une compagnie qui fait des milliards. Cela aurait été plus sérieux si la même compagnie démontrait dans sa production, la distribution de ses produits gazeux reconnue bonne pour la santé la diminution de GES. Si tu veux augmenter ta profitabilité, tu diminues des coûts en diminuant l’utilisation du pétrole par une maintenance préventive de ta flotte de camion, en utilisant le biogaz, par la rotation des pneus, etc.… En plus de faire des économies importantes, ta position concurrentielle s’est renforcée envers tes concurrents…C’est cela que j’attends de la multinationale Coca cola. Des efforts dans ce sens. Voilà des enjeux d’une économie verte loin des catastrophes annoncés qu’ils soient économiques, climatiques ou autres…

Quand un regroupent de producteur de pétrole à partir de sable bitumineux annonce en pleine page dans les journaux et à la TV qu’ils font des efforts pour remettre les sols après l’exploitation du sable bitumineux dans un état convenable. Dans une autre publicité nous disent qu’ils sont très préoccupés de la qualité de l’eau d’une rivière. C’est la moindre des choses. Le pétrole nous appartient avec le sol compris. Vous avez une permission de l’exploité. Là encore j’attends des compagnies milliardaires des efforts dans la production, la distribution du pétrole bitumineux par une réduction de GES. . Si vous le faites vous allez avoir plus de profit à la fin de l’année et plus de crédibilité que votre porte parole M. Happer

Le Québec est de plus en plus isolé: la Russie appuie l’initiative canadienne de se retirer du protocole de Tokyo.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/national/201112/16/01-4478699-la-russie-appuie-le-canada-dans-son-retrait-du-protocole-de-kyoto.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_aujourdhui-sur-lapresseca_267_accueil_ECRAN1POS1

Parmi les territoires nordiques, le Québec fait donc quasiment cavalier seul.

De la Finlande à la Baie d’Hudson (250 degrés de longitude: toute la Russie, tout l’Alaska et tout le Canada du Yukon à la côte québécoise, c’est-à-dire 11 000 de km de surface terrestre), c’est NON à Kyoto.

Le OUI nordique à Kyoto se limite au Québec et à la Scandinavie (du Québec à la Finlande en passant par le Groenland et l’Islande): seulement 110 degrés de longitude principalement occupés par l’Océan Atlantique: moins de 3 000 km de surface terrestre: !

Le Québec se peinture encore une fois dans un coin. Il espère sans doute sauver les Maldives alors qu’il devrait savoir que les Maldives ne lèveraient jamais le moindre petit doigt pour aider le Québec de quelque manière que ce soit.

Charité bien ordonnée devrait commencer par soi-même.

On peut comprendre la crainte scandinave: ils ont besoin du Gulf Stream et ont sans doute peu à ganger d’un réchauffement climatique qui aurait possiblemnent des effets nuls là-bas à cause d’un ralentissement du Gulf Stream. Mais craindre le réchauffement climatique au Québec, qui est à peu près la région la plus froide du monde compte tenu de sa latitute?

Je rappelle à tous que Montréal est à la même latitude que Venise, Milan et Bordeaux. N’aimeriez-vous pas avoir le climat de Venise, Milan et Bordeau plutôt que celui de Stockholm et Helsinki (Stockholm et Helsinki sont à la même latitude que l’extrémité Nord du Nouveau-Québec: au NOrd de Kuujuak-Fort Chimo!)?

Militons pour le climat qui réflète notre latitude: le climat de Venise, Milan et Bordeau. C’est à notre tour de recevoir un petit bienfait climatique, et de l’accepter.

Dans le monde nordique, le « concert des nations » si cher à Mme Borde dit un NON massif à Kyoto. C’est 11 000 km de territoire nordique qui di NON à Kyoto contre 3 000 km disant OUI. Une majorité écrasante de 79 % en termes de km linéaire de surface nordique terrestre.

Ce NON est évidemment relatif. Si les mêmes règles s’appliquaient à tous les pays du monde sans exception, le gouvernement canadien serait prêt à joindre un tel club. Mais il n’est pas prêt à joindre un club bourré d’exceptions et de passe-droit pour des pays comme la Chine.

Les cibles de Kyoto sont stupides, Mme Borde. Ce n’est pas ne pas se préoccuper de climat que de le dire.

Si vous vous donniez pour cible de courir le marathon en 2 heures, ce serait une cible stupide. Le dire ne vous empêche pas de vous intéresser à la forme physique.

Tout le monde savait que les cibles de Tokyo ne seraient pas atteintes, tout comme tout le monde sait que vous ne pourriez pas courir le marathon en 2 heures. C’est ça des cibles stupides: des cibles qu’on se donne pour la galerie, tout en sachant qu’elles ne seront jamais atteintes.

« Je vous félicite pour votre franc jugement sur la communauté scientifique des sciences du climat »

voyons voir…

il se déclare au-dessus des lois d’accès à l’information : http://wattsupwiththat.com/2011/12/14/ipcc-declares-itself-exempt-from-foia-laws/

corruption du WWF : http://nofrakkingconsensus.com/2011/10/04/wwf-influence-at-the-highest-levels-of-the-ipcc/

conflit d’intérêt évident : http://nofrakkingconsensus.com/2011/10/01/78-names/

« par une réduction de GES. »

pour l’importance que ça a…

Le dilemme soumis au monde occidental est de choisir entre la sortie de la crise déclenchée en 2008, en retrouvant les emplois perdus, en rétablissant la confiance dans le modèle économique sérieusement malmené, ou d’aller dans le même sens que la crise pour retrouver les niveaux de vie d’il y a un ou deux siècles….avec les populations d’aujourd’hui, dont on ne peut pas se débarrasser.
Les civils ne sont pas assez disciplinés pour battre en retraite en bon ordre et avec un minimum de pertes. C’est pourquoi, à mon avis leurs dirigeants optent pour une contre-offensive, et envoient balader les recommandations de se mettre à la diète. Ils doivent se dire, concernant le Canada, qu’il vaut mieux être prospères avec un climat plus chaud, que pauvres avec beaucoup de neige!

CorrigéAvant de déblatérer sur le gouvernement canadien, pourriez-vous d’abord déblatérer sur les 10 pays qui SUBVENTIONNENT l’essence au lieu de le taxer. Ces pays sont le Vénézuela (essence à 2 cents le litre!), l’Arabie Saoudite, l’Egypte, la Birmanie, la Malaisie, le Koweit, Trinidad-Tobago, le Nigéria, la Bolivie et le Brunei.

Au contraire, le Canada taxe lourdement l’essence, ce qui représente en soi une énorme contribution à la lutte au réchauffement climatique. Les 10 pays ci-haut mentionnés sont des cancres climatiques comparés au Canada.

Notez que les 10 pays cancres en question ont tous signé le protocole de Kyoto!

http://en.wikipedia.org/wiki/Gasoline_and_diesel_usage_and_pricing

Est-ce que les cibles sont stupides? je ne sais pas.

Est-ce qu’elles sont inutiles sans la Russie, la Chine, les USA, et l’Inde? franchement, nous sommes une goutte dans l’océan à comparer tout ces pays. J’aurais bien aimé que le Canada respecte les normes mais sans eux c’est suicidaire.

Et la Chine qui nous fait la leçon. La Chine, le plus gros émetteurs de GES du monde qui veut acheter tout nos sables bitumineux? HAHAHAHHAH!!! je suis mort de rire.

Hé, les huileux, vous avez oublié l’argument favori de Harper: Le pétrole provenant des sables bitumineux est éthique.

Et si quelqu’un s’y connaît en éthique, c’est bien lui, n’est-ce pas!

http://www.ethicaloil.org

@GastonDeGatineau: merci de rappeler ce point important. Il est pas mal plus écologique pour les USA d’envoyer des dizaines de milliards de dollars en Alberta (démocratique et respectueuse des droits de l’homme ainsi que de l’environnement) plutôt qu’en Arabie Saoudite (dictature dépourvue de respect pour les droits de l’homme, vecteur de propagation de l’islam fondamentaliste à travers le monde, et CANCRE écologique).

Pourquoi CANCRE écologique: l’Arabie Saoudite SUBVENTIONNE l’essence au lieu de le taxer!

Les écolos, en somme, veulent que les USA supportent financièrement un cancre écologique ET éthique. C’est vraiment cela que vous voulez aussi, Mme Borde?

@honorable: »Vénézuela (essence à 2 cents le litre!), l’Arabie Saoudite, l’Egypte, la Birmanie, la Malaisie, le Koweit, Trinidad-Tobago, le Nigéria, la Bolivie et le Brunei. »

N’importe quoi! Le Canada émet plus de CO2 que ces dix pays réunis…

Christian

@honorable: »Le Québec se peinture encore une fois dans un coin. Il espère sans doute sauver les Maldives alors qu’il devrait savoir que les Maldives ne lèveraient jamais le moindre petit doigt pour aider le Québec de quelque manière que ce soit. »

Ben, oui, il y a juste les Maldives qui vont subir les conséquences du réchauffement climatique… C’est vraiment réducteur comme argument! De la pure démagogie…

Christian

@Christian: le Canada émet 2,4 fois MOINS de C02 que les 10 cancres climatiques que je viens de mentionner. C’est donc vous qui vous trompez.

Les 10 cancres climatiques émettent 4,26 % des gaz à effet de serre mondiaux alors que le Canada n’en émet que 1.8 %. L’Arabie Saoudite et l’Egypte, à eux seuls, ou encore l’Arabie Saoudite et le Vénézuela, si vous préférez, émettent plus que le Canada!

http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_carbon_dioxide_emissions

Eddie Goldenberg, un des principaux conseillers de Jean Chrétien a admis qu’à l’époque, le gouvernement libéral savait qu’il ne pourrait pas atteindre les cibles de Kyoto. Ils ne l’ont signé que pour soigner leur image et continuer de propager l’image fausse d’un ‘bon’ Canada.
Entre un gouvernement Chrétien de type ‘visage à deux faces’ qui pose sa signature sur un document qu’il sait ne pouvoir respecter et un gouvernement Harper qui est réaliste, je choisis le deuxième.

Le taux de GES produit par les réunions touristiques des environnementalistes et journalistes à travers le monde n’ont pas diminué par rapport à 1990, date de référence de l’accord de Kyoto !!!
Les environmentalistes devraient donner l’exemple et faire des video-conférences !!!.
FINI les voyages au Danemark, au Japon en Afrique du Sud etc. sur le dos des travailleurs.
Désolé pour Steven Guilbault et tous les autres trop nombreux.