Le chimiste fou qui divise les Britanniques

Pour inciter les jeunes à se méfier des drogues légales, le Home Office, le département de l’intérieur du Royaume-Uni, a concocté une campagne publicitaire centrée sur un ignoble «Crazy chemist» qui a fait bondir les membres de la Royal Society of Chemistry.

the_chemist
Source: Frank to talk

Ma question: un gouvernement qui entend encourager la relève en sciences peut-il décemment recourir à des stéréotypes aussi éculés, même pour une bonne cause ?

Laisser un commentaire

Ce n’est pas vraiment brillant. Il n’y a pas eu beaucoup d’effort investi dans la conception de cette campagne, qui va peut-être ou peut-être pas atteindre son but. Ils vont au passage écorcher une profession parfaitement respectable et malheureusement très méconnue.

À mon avis, cette compagne publicitaire est totalement inappropriée et ridicule. Avant tout, par utilisant un ignoble « crazy chemist » comme le centre de la compagne, ils renforcent un stéréotype qui donne les jeunes la mauvaise impression. Le but est mettre les jeunes en garde que ce n’est pas parce que des drogues sont légales qu’ils sont sans danger aussi. Ils utilisent le « crazy chemist » pour démontrer ce message mais les scientifiques de la chimie ne sont pas ceux qui sont associés à l’utilisation des drogues légales. Alors, c’est un stéréotype erroné. Le gouvernement devrait appuyer les scientifiques de la chimie et ne les montrent pas de façon néfaste.

Bref, je crois que c’est une façon paresseuse de donner un message qui est très important. Plutôt qu’utiliser ce personnage ignoble, le gouvernement doit envoyer un message plus clair et direct. Par conséquent, je pense qu’il a besoin de cesser cette campagne et commencer une nouvelle qui est plus appropriée et efficace.

Les plus populaires