Le placébo, plus efficace que jamais

S’ils faisaient l’objet d’essais cliniques aujourd’hui, plusieurs antidépresseurs approuvés depuis les années 1980, comme le Prozac, auraient du mal à satisfaire les critères de la Food and Drug Administration. Ces derniers n’ont pas été resserrés. C’est plutôt l’effet placébo qui est à la hausse.

Photo : iStockphoto

Pour faire approuver leurs médicaments, les sociétés pharmaceutiques doivent démontrer que la molécule qu’ils contiennent induit un effet supérieur à un placébo. Or, les cobayes déprimés qui participent aux études cliniques font désormais tellement confiance aux antidépresseurs qu’ils éprouvent un soulagement appréciable même lorsqu’ils reçoivent, sans le savoir, une pilule de sucre. Selon le magazine américain Wired, qui a mené une enquête sur le sujet, les publicités qui vantent les mérites de ces médicaments seraient en cause.