Le virus des médecines alternatives

Des chercheurs ont fait une découverte étonnante sur les médecines alternatives et les remèdes dits traditionnels : les traitements inefficaces ont tendance à se répandre beaucoup plus largement que ceux qui marchent !

Pour comprendre ce qui influence la popularité d’un remède, les chercheurs australiens et britanniques ont conçu un modèle mathématique basé sur les théories de l’évolution culturelle et des lois de probabilité. Et à leur grande suprise, ils ont découvert que des traitements sans aucun fondement, par exemple basés sur la superstition (comme manger du vautour pour faire passer la syphilis!) ont plus de chance de se propager que ceux qui sont réellement efficaces (comme boire une décoction de feuilles de Guiera, un arbre du Sénégal, pour calmer la toux).

Les chercheurs avancent une raison pour expliquer ce phénomène. Selon eux, les traitements inefficaces sont utilisés plus longtemps – puisqu’ils ne guérissent pas, ce qui leur donne l’opportunité d’être transmis à plus de gens qu’un traitement efficace vite oublié.  Et parmi le grand nombre de gens qui vont les essayer, quelques-uns vont inévitablement trouver le traitement efficace, du fait de l’effet placebo, ce qui accélère sa propagation.

Cette façon de se répandre est similaire à celle qu’empruntent les virus, notent les chercheurs. Un virus ne tue jamais sa victime sur le champ, simplement parce qu’il a besoin d’elle pour se multiplier! En laissant à son hôte le temps de contaminer d’autres personnes, le virus assure sa propre survie.

Méfiance, donc, avant de vous laisser contaminer par un remède populaire mais dont l’efficacité n’a pas été démontrée…

 Entre 60 à 80% de la population mondiale se soigne encore par des remèdes traditionnels. Pourtant, nombre d’entre eux n’ont pas fait la preuve de leur efficacité. En 2002, l’Organisation mondiale de la santé a lancé un plan d’action mondial pour encourager la recherche sur l’efficacité, la sécurité et la qualité de ces pratiques. Des scientifiques ont effectivement découvert des molécules actives dans plusieurs herbes médicinales traditionnelles et un fondement scientifique à certains remèdes de grands-mères.

Mais de très nombreuses études ont aussi conclu que des traitements pourtant largement utilisés, comme l’homéopathie,  n’étaient pas plus efficaces qu’un placébo. Certains remèdes peuvent même s’avérer dangereux. Par exemple, parce qu’elles ne font pas l’objet de contrôles de qualité aussi sérieux que des médicaments, d’innombrables herbes médicinales sont contaminées par divers polluants toxiques comme des métaux lourds.

Laisser un commentaire

Bonjour,

J’ai passé plusieurs années au Mali en Afrique de l’Ouest. Il y a de nombreuses recherches qui sont effectuées entre les médicaments traditionnels et la pharmacie moderne par des centres de recherches réputés et des hôpitaux. Certains médicaments traditionnels sont validés et disponibles auprès d’un thérapeute ou en pharmacie. Il y a également une politique nationale relative à la médecine traditionnelle (http://initiatives-mali.info/spip.php?article1061).

La médecine traditionnelle est très populaire. La difficulté vient souvent d’un manque de posologie (dosage par jour, selon le poids, ainsi que durée du traitement). A cela s’ajoute un manque global d’informations et la présence astucieuse de charlatans, qui rend les choses difficilement compréhensibles. Il y a des thérapeutes traditionnels sérieux et des charlatans comme partout. Certains font la part des choses en informant la population, comme la radio Seko de Niono (http://initiatives-mali.info/spip.php?article252) ou comme ce blogue…

J’aimerais bien un peu plus d’objectivité. L’étude scientifique est basée sur une hypothèse qu’on essaie de vérifier par l’expérimentation. Il y a peu de recherches qui sont faites sur l’homéopathie. L’homéopathie ne fonctionne pas de la même façon que la médecine allopathique, c’est à dire que tous ceux qui ont le même virus ne requièrent le même remède. A cause de cela, il est difficile de faire des recherches et les fonds ne sont pas disponibles. Il est facile de rejeter d’emblée l’homéopathie ou autre médecine « non-traditionnelle ».
J’attends le jour où tous se mettront ensemble pour notre mieux-être au lieu de s’opposer à quelque chose que l’on ne comprend pas parce que ça ne correspond pas à notre cadre conceptuel. Un peu d’ouverture d’esprit serait très bénéfique. Les soins de santé sont dispendieux et nous aurons besoin de mettre toutes nos ressourses et tous nos outils en commun pour faire face à la crise qui s’en vient avec la retraite des baby boomers et le manque de ressources qui s’accentue. De plus, rien n’empêchera les gens d’explorer d’autres avenues lorsque la médecine traditionnelle aura été impuissante à les aider. Si Valérie est malade et veut s’en remettre à son médecin c’est son choix. Mais si elle décide d’aller voir ailleurs c’est aussi son choix. J’étais bien contente qu’un acupuncteur me redonne la complète mobilité de mon épaule. Je suis ouverte à tout ce qui peut m’aider (et j’ai étudié en sciences!). Je suis pour un encadrement afin d’éviter les charlatans, mais pas par les médecins qui ne sont pas les experts en tout. J’aimerais bien Valérie que tu nous aides à faire un beau ménage dans ce foutu bordel! Bonne Chance!

C’est tellement plus facile de croire aux miracles que de vérifier et de se soigner.

Le médecin vous dira que vous irez mieux, le charlatan vous dira que vous serez guéri.

Les remèdes miracles sont particulièrement populaires auprès des gens atteints de cancer ou des obèses, pour en avoir été témoin.

Une bonne once de gin pour soigner une mauvaise grippe??!!!

Homéopathie, naturopathie, acupuncture, c’est comme pour la religion: inutile de discuter avec les croyants.

@Marcelle Paquin

Vous affirmez: « Il y a peu de recherches qui sont faites sur l’homéopathie. »

C’est tout à fait faux. Des dizaines d’études ont été faites sur l’homéopathie, et aucune des études n’a démontré que l’homéopathie fonctionne. Faites vos recherches.

Soufrant d’une déchirure ligamentaire, un proche s’est laissé impressionné par des vedettes qui vantent les bienfaits de la glucosamine et les autres petites bulles jaunes miraculeuses.

Lorsqu’il s’est enquis au pharmacien de l’efficacité des produits, il n’obtint aucune réponse….puis un autre encore pas de réponse, en fait il a compris qu’il n’y avait pas de guérison avec ces produits malgré la publicité qui prétend le faire.

Ainsi le tout se joue dans la tête….le virus de la croyance est dans la tête, mais comment faire pour l’éliminer.

Avoir étudié en science et croire en l’homéopathie, comme quoi une formation scientifique n’est pas un vaccin contre la crédulité. En plus des dizaines d’études qui prouvent son inéfficacité, le concept même à la base de cette arnaque(mémoire de l’eau) est d’un ridicule ahurissant.

Mais hélas, comme l’a si bien dit esculape, la discussion avec les croyants est inutile.

Les plus populaires