L’empreinte du cancer

Une équipe de l’Université McGill travaille sur un test sanguin qui pourrait un jour permettre de dépister le cancer du sein à un stade très précoce.

Photo : Flickr

Les spécialistes en nanotechnologie, en chimie et en oncologie ont isolé six protéines qui, lorsqu’elles se trouvent dans le sang dans certaines proportions, trahissent la présence d’un type de tumeur.

Ce test sanguin serait tout indiqué pour les femmes dont les seins sont très denses et pour lesquelles la mammographie s’avère moins fiable.

Laisser un commentaire