Les actualités santé

Un enfant portant les gènes de trois parents, l’influence du cycle menstruel sur la mémoire, l’âge maximal que l’être humain peut espérer atteindre…

(Photo: iStock)
(Photo: iStock)

Un bébé, trois géniteurs

Un premier enfant est né grâce à la combinaison de deux ovules et d’un spermatozoïde, a révélé le magazine britannique New Scientist. Le bébé porte le bagage génétique de son père et de sa mère, mais aussi quelques fragments d’ADN provenant d’une donneuse.

La mère est porteuse d’une mutation génétique à l’origine du syndrome de Leigh, maladie causée par le dysfonctionnement des mitochondries, de petites « usines énergétiques » qui se trouvent dans toutes les cellules, y compris dans les ovules.

Pour éviter que cette mutation ne soit transmise à l’enfant, un médecin new-yorkais a prélevé un ovule chez la mère et en a extrait les chromosomes. Il a aussi prélevé un ovule chez la donneuse, mais cette fois, il a éliminé les chromosomes et n’a conservé que les mitochondries tout autour. La combinaison a permis de créer un ovule contenant l’ADN des chromosomes de la mère et l’ADN des mitochondries de la donneuse. Cet ovule a ensuite été fécondé avec un spermatozoïde du père.

***

Les hormones influencent-elles la mémoire?

Le cycle menstruel influerait sur la mémoire, avance une équipe de l’Université Concordia. Les chercheurs ont suivi 45 femmes qui avaient un cycle menstruel régulier. Chacune s’est soumise à un test pour évaluer sa mémoire auditive (retenir une liste de mots) et à un autre pour mesurer son sens de l’orientation (trouver son chemin dans un labyrinthe de jeu vidéo). Les femmes qui étaient en période d’ovulation ont obtenu de meilleurs scores au test de mémorisation. En revanche, celles qui étaient en période prémenstruelle ont mieux réussi la tâche d’orientation dans l’espace. Selon Dema Hussain, auteure principale de l’étude, cela montre que les œstrogènes et la progestérone influencent les stratégies de mémorisation du cerveau. Les résultats sont publiés dans le journal Psychoneuroendocrinology.

***

(Photo: Collection privée)
(Photo: Collection privée)

Génération-écran

Plus des trois quarts des enfants de trois et quatre ans passent trop de temps devant les écrans, révèle un rapport de Statistique Canada. Selon certaines études, cela pourrait nuire au développement du langage et de la motricité, provoquer des troubles de l’attention et du sommeil, etc. Pour les enfants de cet âge-là, les experts recommandent de ne pas dépasser une heure par jour devant un écran.

***

115 ans et des poussières?

Ce serait l’âge maximal que l’être humain peut espérer atteindre, selon une étude menée à la Faculté de médecine Albert Einstein, à New York. La longévité maximale de l’espèce humaine s’est accrue continuellement au cours des derniers siècles, mais selon des calculs statistiques, elle aurait maintenant tendance à s’essouffler. Des chercheurs mettent en doute cette théorie et sont plutôt d’avis que l’espérance de vie pourrait continuer de croître.

***

Pièces de rechange

Des médecins et des ingénieurs américains ont réussi à fabriquer des os sur mesure, grâce à une imprimante 3D. Ils sont faits de matériaux composites, à la fois malléables et très solides, qui s’ossifient rapidement une fois implantés dans le corps. La technologie pourrait servir à réparer des dents ou des os cassés.

 

 

Les commentaires sont fermés.
Les plus populaires