Actus santé: l’entraînement par intervalle a la cote

Aussi, une molécule qui stimule la croissance des axones, une application qui diagnostique l’ostéoporose et l’intelligence artificielle pour prévenir le suicide.

(Photo: iStockPhoto)

À fond la machine !

L’entraînement par intervalles à haute intensité (EIHI) ralentirait le vieillissement, révèle une équipe de la clinique Mayo, aux États-Unis. Il s’agit d’alterner de courtes périodes où l’on fournit un effort maximal et des périodes d’intensité modérée ou faible. Les chercheurs ont enrôlé des volontaires âgés de 65 à 80 ans dans ce type d’entraînement, pour une période de trois mois. Ils ont aussi prélevé des cellules musculaires des participants au début et à la fin de l’étude.

L’entraînement a accru de 69 % l’activité des mitochondries, ces « usines énergétiques » qui se trouvent à l’intérieur de chacune de nos cellules. Avec l’âge, elles réduisent la cadence, ce qui peut notamment augmenter la fatigue. L’EIHI leur donnerait un petit coup de fouet.

***

Cultiver les neurones

Une équipe de l’Institut de neurologie de Montréal a découvert une molécule qui stimule la croissance des axones — ces filaments qui relient les neurones entre eux et leur permettent de communiquer. La molécule, baptisée « fusicoccine A », est sécrétée par une souche de champignon. À l’état naturel, elle stimule la croissance… des racines de plantes ! C’est le doctorant Andrew Kaplan qui a eu l’idée d’exploiter ce potentiel pour réparer des axones. Si les résultats préliminaires se confirment, la fusicoccine A pourrait servir dans les cas de traumatismes de la moelle épinière ou d’accidents vasculaires cérébraux.

***

(Photo: iStockPhoto)

À l’os !

Le professeur Shwetak Patel, de l’Université de Washington, a conçu une application pour téléphone cellulaire qui diagnostique l’ostéoporose. L’utilisateur tient son téléphone dans sa main, puis cogne légèrement son coude contre une surface dure. Les capteurs de mouvements de l’appareil détectent les très fines vibrations qui voyagent à travers les os, du coude jusqu’à la main. Des algorithmes mathématiques déduisent si les os sont denses ou plutôt creux. L’application doit encore faire l’objet d’essais cliniques.

***

Filet virtuel

Facebook planche sur un outil d’intelligence artificielle pour aider à prévenir le suicide. Il épluche les publications partagées sur le réseau social pour repérer des messages de détresse. Il peut reconnaître, par exemple, les allusions au désir de mourir ou l’usage répété des émoticônes tristes. Une fois l’outil au point, les signalements seront transmis à une équipe pour vérifier si l’inquiétude est justifiée. Le cas échéant, des ressources seront proposées à l’utilisateur.

***

(Photo: iStockPhoto)

650 millions de dollars

C’est la somme que le gouvernement fédéral a promis de consacrer à la santé reproductive des femmes dans les pays en développement au cours des trois prochaines années. L’argent pourra être consacré à des services de contraception et d’avortement, là où c’est légal. Justin Trudeau vise ainsi à contrer la politique du président américain, Donald Trump, qui refuse de financer les organismes humanitaires offrant ou faisant la promotion de l’avortement.