Les actualités santé

Les effets de l’exercice sur la taille du cœur, une nouvelle molécule pour combattre la maladie du sommeil, l’attrait de la cigarette électronique pour les jeunes, et des transfusions sanguines pour améliorer la mémoire.

Photo: iStockphoto
Photo: iStockphoto

Grand cœur

Les personnes qui font plus de trois heures d’exercice cardiovasculaire par semaine ont, en moyenne, un cœur plus volumineux que celui des autres. Ironie du sort, il arrive qu’on leur diagnostique à tort une malformation cardiovasculaire. C’est la conclusion d’une équipe de l’Imperial College London.

***

Photo: The Science Picture Company / Alamy Stock Photo
Photo: The Science Picture Company / Alamy Stock Photo

Une arme, trois cibles

Une molécule offre une lueur d’espoir dans la lutte contre trois parasites qui sévissent dans les régions les plus pauvres de la planète, dont celui qui cause la maladie du sommeil (transmise par la mouche tsé-tsé). Chaque année, ces parasites infectent 20 millions de personnes et causent 50 000 décès. La molécule a été découverte par des chercheurs de l’Université de York, en Grande-Bretagne, et les expériences menées sur les souris ont donné des résultats prometteurs, lit-on dans la revue Nature. Les essais cliniques sur les humains doivent démarrer bientôt.

***

Photo: iStockphoto
Photo: iStockphoto

e-cool

La cigarette électronique est parfois présentée comme une solution pour aider les fumeurs à se libérer du tabac, mais de nombreux jeunes l’adoptent parce qu’ils la trouvent cool, a constaté le Dr Michael Khoury, pédiatre au Stollery Children’s Hospital, à Edmonton. Son équipe a mené un sondage auprès de 2 367 élèves âgés de 14 et 15 ans, dans la région de Niagara, en Ontario. Dix pour cent d’entre eux avaient déjà essayé la cigarette électronique, dont la moitié avaient déjà fumé des cigarettes traditionnelles. Les jeunes issus de ménages à faible revenu étaient plus susceptibles de l’adopter, comme c’est le cas pour la cigarette traditionnelle.

***

Photo: iStockphoto
Photo: iStockphoto

N’est pas cobaye qui veut

Transfuser du sang de jeunes souris à des souris âgées améliore la mémoire et les capacités d’apprentissage de ces dernières, a révélé une étude en 2014, dont les résultats ont été publiés dans la revue Nature. Voilà que des chercheurs s’apprêtent à répéter chez des humains cette expérience qui avait fait grand bruit. Le hic: ces essais seront menés par une entreprise privée — Ambrosia, en Californie — qui exige 8 000 dollars de chacun des participants qui souhaitent recevoir une transfusion. «Pour le moment, il n’y a aucune preuve que cette intervention aura des effets bénéfiques pour les humains», dénonce le professeur Tony Wyss-Coray, de l’Université Stanford, qui avait publié l’étude en 2014. «Cette entreprise abuse de la confiance des gens», dit-il.

Les commentaires sont fermés.
Les plus populaires