Les actualités santé

Un juge permet à une adolescente de se faire cryogéniser, un contraceptif masculin cause des effets secondaires, les opioïdes font des ravages…

(Photo: M. Wouters/Getty Images)
Photo: M. Wouters/Getty Images

La vie après la mort

Une adolescente de 14 ans a obtenu le droit, quelques jours avant sa mort, de se faire cryogéniser. La jeune Britannique était atteinte d’un cancer en phase terminale. Elle souhaitait que son corps soit conservé, dans l’espoir que la science soit un jour assez avancée pour qu’on puisse la réveiller et la soigner. Le père s’opposait à la démarche de sa fille, alors que la mère la soutenait. Un juge a finalement tranché en faveur de l’adolescente. La grande majorité des experts s’entendent pour dire que les probabilités de pouvoir réanimer un corps conservé à – 196 °C sont pour ainsi dire nulles.

***

Treize

C’est le nombre de Canadiens hospitalisés chaque jour pour une surdose d’opioïdes, comme la morphine et le fentanyl, révèle une étude menée par l’Institut canadien d’information sur la santé. Ce nombre a augmenté de 30 % en sept ans.

***

(Photo: iStock)
Photo: iStock

Deux poids, deux mesures ?

Un contraceptif masculin a été testé avec succès auprès de 320 hommes par une équipe pilotée par l’Organisation mondiale de la santé. Administré par injection, il est composé d’hormones qui inhibent la production de spermatozoïdes en agissant sur l’hypophyse. Le hic : les essais cliniques ont été arrêtés en raison d’effets secondaires observés chez quelques participants, dont la hausse de la libido et l’acné. Des observatrices ont dénoncé cette décision. La pilule anticonceptionnelle pour les femmes, après tout, cause de nombreux effets secondaires.

***

Doper les neurones

Stimuler le cerveau des militaires avec des ondes électriques pourrait accroître leurs capacités cognitives lorsqu’ils effectuent des tâches sous pression, comme piloter un avion ou un drone. C’est ce qu’indique une étude réalisée par l’armée américaine et des chercheurs de l’Université d’État Wright, en Ohio. Les chercheurs ont placé cinq électrodes sur la tête des volontaires et ont dirigé de faibles courants électriques vers leur cortex préfrontal gauche, région associée à l’attention, à la mémoire de travail, à la planification et au raisonnement. La moitié des participants ont reçu un courant de deux milliampères pendant 36 minutes. Sans le savoir, les autres ont reçu une stimulation pendant les 30 premières secondes uniquement. Durant l’expérience, tous les participants devaient réaliser un exercice de concentration conçu par la NASA. Les sujets qui ont reçu des ondes électriques pendant toute la durée de l’exercice ont obtenu des scores plus élevés.

***

(Photo: J. Tang/La Presse Canadienne)
Photo: J. Tang/La Presse Canadienne

Santé autochtone

« Ce n’est en fait qu’une goutte d’eau dans l’océan des besoins. » La ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, au moment où elle annonçait un investissement de 270 millions de dollars pour répondre aux besoins urgents en matière d’infrastructures de santé dans les collectivités des Premières Nations. « Pour s’attaquer aux problèmes de santé des communautés autochtones, c’est l’ensemble du gouvernement qui devra se mobiliser », a-t-elle ajouté.