Les actualités santé

Des nanorobots pour attaquer les tumeurs, les problèmes que pourrait causer l’acétaminophène chez les enfants, des chimères qui pourraient bientôt être créées en labo…

(Photo: Laboratoire de nanorobotique/Polytechnique Montréal)
Photo: Laboratoire de nanorobotique/Polytechnique Montréal

Nanorobots à l’assaut des tumeurs

Des chercheurs de Polytechnique Montréal, de l’Université de Montréal et de l’Université McGill ont mis au point des nanorobots capables de s’attaquer directement aux cellules cancéreuses. Il s’agit de bactéries programmées pour circuler dans le sang et reconnaître les zones pauvres en oxygène. Cet état, qu’on appelle l’hypoxie, est caractéristique des tumeurs. Une fois que les nanorobots ont trouvé leur cible, ils pénètrent à l’intérieur et y libèrent un médicament. Cette approche réduit les dommages aux organes et tissus sains environnants. L’équipe a obtenu de premiers résultats prometteurs sur des souris.

***

Au-delà du cancer

Les soins palliatifs au Canada ne devraient pas être accessibles seulement aux patients atteints d’un cancer en phase terminale. C’est ce que plaide le Dr Graeme Rocker, professeur à l’Université Dalhousie, à Halifax, dans une analyse publiée par le Journal de l’Association médicale canadienne. Environ 250 000 Canadiens meurent chaque année. La majorité d’entre eux sont atteints d’une maladie autre que le cancer. Et des dizaines de milliers de personnes vivent avec une maladie chronique grave. « Ils méritent d’avoir accès aux mêmes ressources que les patients cancéreux », argumente le médecin.

***

(Photo: istock)
iStockPhoto

Endurer la douleur?

Les femmes qui prennent de l’acétaminophène — du Tylenol, par exemple — durant leur grossesse ont un risque légèrement plus élevé d’avoir un enfant qui souffre de problèmes de comportement (hyperactivité, troubles émotifs…), révèle une étude menée par des chercheurs britanniques, publiée dans JAMA Pediatrics. Ils ont compilé les données recueillies auprès de 7 800 femmes et leurs enfants. Parmi les enfants dont la mère n’avait pas pris d’acétaminophène, 4,3 % avaient des problèmes de comportement à l’âge de sept ans. Chez celles qui avaient pris le médicament, la proportion passait à 6,3 %. Les responsables de l’étude déconseillent aux femmes enceintes de cesser de prendre le médicament sans en parler à leur médecin, car la fièvre ou la douleur non traitées peuvent aussi avoir des conséquences négatives pour la grossesse. Aucun autre médicament antidouleur n’est considéré comme sûr pour les femmes enceintes.

***

IPACT14_ACTUSANTE_74pourcent

C’est le pourcentage de Canadiens qui croient que le fédéral devrait tenir compte de la proportion de personnes âgées dans chaque province ou territoire et augmenter ses transferts de fonds pour les soins de santé en conséquence. Voilà le résultat d’un sondage mené pour le compte de l’Association médicale canadienne.

L’accord actuel sur les transferts en santé se termine en 2017. Les deux paliers de gouvernement sont en négociations en vue de conclure un nouvel accord.

***

(Photo: P. Goetgheluck/SPL)
Photo: P. Goetgheluck/SPL

Des chimères bientôt créées en labo ?

Les National Institutes of Health, qui financent la recherche publique aux États-Unis, envisagent d’appuyer la création de « chimères » — des embryons d’animaux auxquels on ajoute des cellules souches humaines. Grâce à ces êtres vivants hybrides, les scientifiques espèrent créer des modèles animaux atteints de maladies typiquement humaines, comme l’alzheimer ou la schizophrénie. Les chercheurs envisagent aussi d’en faire des donneurs d’organes pour les humains. Au Canada, ce champ de recherche demeure illégal.

Les commentaires sont fermés.

La recherche scientifique est souvent créatrice de solutions extraordinaires dans le domaine de la santé mais il y a aussi ce qu’on appelle l`éthique qui devrait être non moins importante. Sinon on risque de faire des horreurs que ce soit sur les animaux que sur les humains. Ce projet me semble digne de Frankstein.

Les plus populaires