Les actualités science

Newton à vendre, l’ecstasy comme médicament et un «sucre» moins calorique… ça vous intéresse?

iStockphoto
iStockphoto

Un scientifique en chef à Ottawa

Le gouvernement Trudeau vient de lancer le processus de recrutement de son conseiller scientifique en chef, qui rendra compte au premier ministre, Justin Trudeau, et à la ministre des Sciences, Kirsty Duncan. Tous les Canadiens sont invités à poser leur candidature, avant le 27 janvier, pour ce poste demandé depuis longtemps par la communauté scientifique. Le conseiller devra notamment veiller à ce que la recherche gouvernementale soit accessible à la population, que les scientifiques puissent en parler librement et que leurs analyses soient prises en compte par les politiques. Il donnera aussi des conseils scientifiques impartiaux aux élus.

L’ecstasy comme médicament?

La Food and Drug Administration américaine vient d’autoriser un premier essai clinique de phase 3 sur l’utilisation de l’ecstasy dans le traitement du stress post-traumatique, dernière étape avant l’autorisation possible de cette drogue comme médicament. La Multidisciplinary Association for Psychedelic Studies a déjà conduit six études de phase 2 auprès de 130 volontaires, des vétérans de l’armée, des policiers et des victimes d’agressions sexuelles qui souffraient de stress post-traumatique depuis 17 ans en moyenne et chez qui les autres traitements n’avaient pas fonctionné. Les résultats ont été jugés suffisamment encourageants pour que les essais soient poursuivis, cette fois auprès de 230 personnes, pour une éventuelle approbation du traitement en 2021. Les chercheurs doivent encore s’assurer que ce remède controversé n’a pas d’effets pervers et n’encourage pas l’usage récréatif de cette drogue aux effets puissants, et potentiellement dévastateurs, sur le cerveau.

La préhistoire à l’heure de demain

Le président de la France, François Hollande, inaugurera la semaine prochaine, dans le sud-ouest de la France, le Centre international de l’art pariétal Montignac-Lascaux ainsi qu’une nouvelle réplique, réalisée au millimètre près, de la célèbre grotte de Lascaux. La grotte d’origine, fermée aux visiteurs en 1963, est considérée comme la «chapelle Sixtine de la préhistoire» avec ses nombreuses peintures rupestres datant de 21 000 ans. La reproduction, qui ouvrira ses portes aux visiteurs le 15 décembre, a coûté 57 millions d’euros, incluant les salles attenantes qui font appel aux nouvelles technologies virtuelles pour mieux présenter les paysages, l’art et les techniques de la préhistoire. Les journalistes qui l’ont visitée en avant-première parlent d’une merveille, beaucoup plus réaliste et plus saisissante que les deux précédentes reproductions de la célèbre grotte.

Newton à vendre

Une édition originale du livre Principia, d’Isaac Newton, un des ouvrages les plus importants de l’histoire des sciences, vous intéresse? Christie’s en met un rare exemplaire aux enchères à New York. Prix de départ: un million de dollars. Dans cette œuvre maîtresse de plus de 500 pages parue en 1687 en latin, et dont le titre intégral français est Principes mathématiques de la philosophie naturelle, le savant britannique décrit notamment les lois du mouvement, la gravité et le calcul infinitésimal.

Nestlé a-t-elle réinventé le sucre?

La multinationale, première entreprise agroalimentaire du monde avec 3 000 marques d’aliments, dit avoir mis au point un nouveau produit fait d’ingrédients naturels qui aurait exactement le même goût que le sucre, mais qui serait beaucoup moins calorique. L’entreprise n’a pas dévoilé les détails de ce produit, pour lequel elle attend les brevets, et dit avoir décidé de l’annoncer maintenant pour couper l’herbe sous le pied de ses concurrents. Nestlé s’est engagée, l’an dernier, à réduire la quantité de sucre dans ses produits, qui a diminué de 4,1 % en 2015. Ce nouvel ingrédient, qui ne sera pas présent dans les boissons, permettrait d’abaisser de 40 % le taux de sucre de ses confiseries à compter de 2018.

Dans la même catégorie
1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

Toujours intéressantes ces actualités de Valérie Bordes. On a hâte de savoir ce qu’il adviendra de l’Actualité et de ses journalistes et autre employés. Joyeuses Fêtes à tous d’ici là!